Mensuelle E-commerce n°39 : Avril 2024

Quelles sont les nouveautés e-commerce et publicitaires du mois d’Avril 2024 ? En tant que solution dédiée à la performance produit des e-commerçants, nous avons choisi de vous partager chaque mois, une sélection de sujets issus de notre veille. 🔎 L’ACTUALITÉ GOOGLE ET BING 🔎 ➡️ Google Ads lance « Solutions », une automatisation personnalisable destinée à simplifier la gestion simplifiée des campagnes publicitaires. Cette innovation offre aux annonceurs, de tous niveaux de compétences, la possibilité d’optimiser leurs efforts publicitaires : en générant des rapports de performances précis ou en gérant efficacement leur budget. Ces ajustements permettent l’intégration d’une expérience conversationnelle basée sur l’IA pour la conception d’annonces publicitaires. 📰 L’ACTUALITÉ MARCHÉ 📰 ➡️ Moins de 20 jours après l’entrée en vigueur du Digital Markets Act (DMA), l’Europe annonce ouvrir des enquêtes sur Google, Apple et Meta. Depuis le 7 mars, l’Union européenne impose des règles strictes aux géants de la tech grâce au DMA. Le 25 mars, soit moins de vingt jours après le début du règlement, l’Europe annonce ouvrir des enquêtes sur Alphabet (Google), Apple et Meta (Facebook, Instagram, WhatsApp). ➡️ Enquête de la FEVAD sur le moral des e-commerçants français en 2024 : seulement 1 dirigeant e-commerce sur 3 se déclare plus optimistes que l’an dernier. Les e-commerçants français (34%) sont moins optimistes que le reste de l’Europe (42%) vis à vis de l’année 2024. Baisse de la consommation et coûts de livraison inquiètent. Les dépenses marketing s’accroissent, signe d’une hausse de la pression concurrentielle. ➡️ Le premier trimestre 2024 marque une nouvelle hausse d’utilisation des solutions de paiement mobile dû à la diminution des inquiétudes liées à la fraude. Les Français semblent désormais être une majorité à avoir durablement adopté les solutions de paiement digitales : 70 % des sondés prêts à utiliser les cartes de fidélité digitales à l’avenir, 67 % le click and collect, et 64 % le paiement mobile sans contact en magasin. Ainsi, pour une grande majorité de sondés (63 %), le paiement mobile n’est aujourd’hui pas plus risqué que le paiement « classique » par carte bancaire. ➡️ La livraison en points relais, la tendance française de l’année ! En France, 32% des colis sont livrés en points relais, faisant des Français les leaders européens de la livraison hors domicile en 2023. La demande a augmenté de 25% depuis 2022, dépassant la moyenne européenne de 10%. Cette tendance est confirmée auprès de la Gen Z. *𝑈𝑛𝑒 𝑒́𝑡𝑢𝑑𝑒 𝑚𝑒𝑛𝑒́𝑒 𝑝𝑎𝑟 𝑆𝑒𝑛𝑑𝑐𝑙𝑜𝑢𝑑. ➡️ Alibaba.com et Business France s’unissent pour propulser les PME françaises à l’international. Alibaba.com et Business France collaborent pour soutenir les PME françaises dans leur expansion à l’international, visant à simplifier leur internationalisation et leur transformation digitale. ➡️ C’est officiel ! L’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité des mesures contre la « fast fashion ». La France envisage des pénalités allant jusqu’à 50 % du prix de vente pour freiner les marques de mode fast fashion. Cette nouvelle loi inclut une interdiction de publicité pour la vente de vêtements à prix cassés et un « malus » environnemental. L’objectif ? Compenser leur impact environnemental, limiter la surconsommation et promouvoir la durabilité. La proposition de loi, adoptée en première lecture, devra désormais être examinée par le Sénat. ➡️  La France passe de la 4ème à la 5ème place en termes d’achats en ligne transfrontaliers, avec 8% d’achats transfrontaliers. Selon Manhattan Associates, Leroy Merlin et H&M France se distinguent comme les leaders de l’expérience omnicanale en France. Les ventes e-commerce en Europe devraient croître de 8,3% par an. ➡️ L’arrivée de Temu en 2022 a perturbé la publicité et l’e-commerce. En investissant massivement, elle est devenue l’un des principaux annonceurs de Meta et Google. Les revenus de Meta avec la Chine ont presque doublé l’année dernière, atteignant 13,39 milliards de dollars. 🛍️ L’ACTUALITÉ DES MARKETPLACES 🛍️ ➡️ Castorama se lance dans la marketplace.  Castorama étend ses services avec le lancement d’une marketplace, intégrant 500 000 produits supplémentaires via Mirakl. Séverine Geoffroy, de Carrefour, dirigera cette expansion, visant à renforcer l’e-commerce de l’enseigne. 📱 L’ACTUALITÉ SOCIAL COMMERCE 📱. ➡️ Market.live de Verb Technology s’associe à Meta Platforms pour des achats In-App sur Facebook et Instagram. MARKET.live de Verb Technology s’intègre à Meta Platforms, permettant aux utilisateurs de Facebook et Instagram d’acheter directement des produits sans quitter l’application. Cette collaboration étend l’accès aux acheteurs potentiels et renforce l’expérience d’achat vidéo interactive. ➡️ Meta lance de nouvelles fonctionnalités publicitaires. L’adaptation automatique des vidéos au format Réels pour les annonceurs. ➡️ Meta réduit le prix de ses abonnements sur Facebook et Instagram en Europe. Meta réduit le prix des abonnements sur Facebook et Instagram en Europe de 9,99€ à 5,99€ par mois, répondant ainsi aux critiques sur son modèle « payant ou publicités ciblées » et s’alignant sur les principes du RGPD pour respecter les droits des citoyens de l’UE. Tenté par une analyse de votre potentiel de croissance e-commerce ? Faîtes analyser vos campagnes pour comprendre les opportunités inexploitées et recevoir un plan d’actions dédié.

Mensuelle E-commerce n°38 : Mars 2024

Quelles sont les nouveautés e-commerce et publicitaires du mois de Mars 2024 ? En tant que solution dédiée à la performance produit des e-commerçants, nous avons choisi de vous partager chaque mois, une sélection de sujets issus de notre veille.  🔎 L’ACTUALITÉ GOOGLE ET BING 🔎 ➡️ Google Shopping a ajouté un filtre “petite entreprise” aux États-Unis. Ce filtre vise à offrir une meilleure visibilité aux petites entreprises, leur permettant ainsi de rivaliser avec les géants de l’e-commerce. Cette initiative de Google témoigne de sa volonté d’apporter son soutien aux petites entreprises. Actuellement déployé aux États-Unis sur les versions ordinateur et mobile des résultats de recherche, ainsi que sur l’application mobile Maps, ce filtre pourrait également être lancé en France. ➡️ Début 2024, Google dévoile les premières modifications apportées à l’interface Google Ads. Ces ajustements permettent l’intégration d’une expérience conversationnelle basée sur l’IA pour la conception d’annonces publicitaires. ➡️ Basée sur l’IA, Google déploie une nouvelle approche de recherche « Circle to Search » sur Pixel 8. Il permet aux utilisateurs de rechercher instantanément des informations, en encerclant, gribouillant ou surlignant des éléments dans d’autres applications. 📰 L’ACTUALITÉ MARCHÉ 📰 ➡️ Soldes d’Hiver 2024 : Baisse de ventes de 6% selon Retail Int. pour l’Alliance du commerce. Cette année, les soldes d’hiver sont très décevants avec une baisse d’activité de 6% et une fréquentation des magasins en recul par rapport à l’année précédente. « Les ventes en ligne suivent la même tendance que les magasins physiques », souligne Yohann Petiot, directeur général de l’Alliance du commerce. ➡️ Selon les projections de l’Observatoire de l’e-pub SRI, la publicité digitale en France est en marche vers les 10 milliards d’euros cette année. En 2024, le secteur va accélérer d’au moins 8 % sur un an, pour s’établir à un peu plus de 10 milliards d’euros, selon les projections de l’Observatoire de l’e-pub SRI.  ➡️ Le secteur du « retail media » a dépassé la barre symbolique du 1 milliard d’euros. Pour la première fois, le « retail media » a franchi le palier symbolique du milliard d’euros, soit 12 % du marché publicitaire numérique hexagonal. Le « retail media » a représenté la plus forte accélération de tous les formats ; il peut désormais être considéré comme un cinquième levier à part entière sur le plan du numérique. ➡️ PayPal introduit des fonctionnalités basées sur l’IA pour les e-commerçants. Lors de la conférence « PayPal First Look », le géant américain a annoncé le lancement de plusieurs nouvelles fonctionnalités basées sur l’IA. La première annonce majeure concerne l’intégration de « passkeys » permettant une connexion sans mot de passe aux clients et une validation biométrique du panier. Par ailleurs, les e-commerçants pourront également utiliser un outil distinct basé sur l’IA, appelé « reçus intelligents », pour recommander des articles personnalisés aux acheteurs. ➡️  La France passe de la 4ème à la 5ème place en termes d’achats en ligne transfrontaliers, avec 8% d’achats transfrontaliers. Devant nous : la Chine (31%), les Etats-Unis (29%), la Grande-Bretagne (15%) et l’Allemagne (9%). On y apprend également que la demande internationale de marques françaises en 2023 a été stimulée par les acheteurs transfrontaliers en Suisse (28%), en Chine (22% contre 35% l’année précédente), en Espagne (17%), en Italie (12%) et en Inde (9%). *Selon la toute dernière enquête Global Voices research d’ESW* ➡️ 60,3% des achats en ligne en France impliquent une interaction avec un magasin physique. Le denier rapport de Packlink révèle de nombreuses statistiques intéressantes sur l’omnicanalité. 71 % des Français combineraient leurs achats physiques et en magasin, plaçant ainsi notre pays parmi les plus adeptes de l’omnicanal en Europe. ➡️ OpenAI franchit une nouvelle étape avec la révélation de Sora, un générateur de vidéos. L’objectif ? Capable de donner vie à des scènes réalistes et imaginatives en réponse à des instructions textuelles. Cette nouvelle avancée témoigne l’engagement d’OpenAI à repousser les frontières de l’IA pour inspirer et transformer notre manière de créer et d’interagir avec le monde numérique. ➡️ Le paiement instantané est validé par l’Europe. Il sera disponible dès 2025. C’est officiel depuis le 26 Février. À partir de l’année prochaine, les banques devront proposer le paiement en moins de dix secondes. Des frais pourront être appliqués pour cette fonctionnalité mais ils ne devront pas dépasser ceux qui sont facturés pour les virements ordinaires. ➡️ Alibaba investit massivement dans son dernier modèle d’IA. Après plusieurs années de difficultés réglementaires, Alibaba investit massivement dans modèle appelé Tongyi Qianwen 2.0. L’objectif, rivaliser avec les géants américains tels qu’Amazon et Microsoft. 🛍️ L’ACTUALITÉ DES MARKETPLACES 🛍️ ➡️ 6 Français sur 10 utilisent Amazon. En effet, Amazon occupe la 1re place du classement avec plus de 39 millions de visiteurs uniques par mois, suivi de près par LeBoncoin avec 26,7 millions. ➡️ Amazon bat un nouveau record de livraison en 2023 grâce à ses robots. Plus de 7 milliards de produits livrés dans le monde le jour même ou le lendemain pour ses membres Prime en 2023. Ce chiffre inclut plus de 4 milliards de produits aux États-Unis et plus de 2 milliards en Europe, établissant ainsi un record pour le géant américain. En utilisant l’intelligence artificielle et l’automatisation, Amazon prévoit d’améliorer encore davantage son service. ➡️ Avec un chiffre d’affaires de 575 milliards de dollars en publicité en 2023, Amazon connaît une croissance généralisée. En hausse de 12 %, le groupe revient à la rentabilité avec un bénéfice de 30 milliards de dollars. ➡️ Le lancement de l’assistant shopping virtuel « Rufus » par Amazon suscite des inquiétudes quant à son équité. En effet, il pourrait favoriser les produits du géant et non ceux des entreprises payantes. Ces craintes remettent en question la neutralité des recommandations. 📱 L’ACTUALITÉ SOCIAL COMMERCE 📱. ➡️ L’application Tiktok teste une fonctionnalité d’ajout automatique de liens vers des produits achetables dans les vidéos. Cette année, TikTok ambitionne de décupler la taille de son activité de commerce électronique, visant un volume d’affaires de 17,5 milliards de dollars. Cette stratégie place directement TikTok en concurrence avec des géants tel

Comment performer sur Demand Gen, les campagnes ads de Google ?​

Ces dernières années, la publicité en ligne a beaucoup évolué avec de nouvelles solutions toujours plus innovantes et performantes, proposées sur diverses plateformes. Une des dernières provient de Google, avec le lancement de Demand Gen, un nouveau format de campagnes Google Ads conçu pour aider les e-commerçants sur les plateformes sociales. L’intégration croissante de l’intelligence artificielle dans les services de Google accentue davantage cette tendance évolutive. Les campagnes Demand Gen représentent ainsi une opportunité inédite pour les retailers pour optimiser leur présence en ligne Chez SteerFox, nous abordons ce nouveau format comme un complément stratégique à nos approches Shopping. En effet, Demand Gen est à considérer comme une nouvelle brique d’un édifice global. Pourquoi les intégrer à votre stratégie et comment le faire ?  Aujourd’hui, nous vous offrons une méthodologie détaillée, étape par étape, afin d’optimiser votre performance sur la plateforme et atteindre des résultats exceptionnels. Les premières campagnes de nos clients ont été lancées il y a quelques semaines. Nous nous retrouverons dans quelque temps pour une analyse approfondie des performances. Améliorez vos performances Qu’est-ce que les campagnes Demand Gen ? Lancées en octobre 2023, les campagnes Demand Gen ont définitivement remplacé Discovery ADS dès début 2024. Basée sur l’Intelligence Artificielle, elle suscite l’engagement des consommateurs tout au long de leur parcours d’achat, allant au-delà de la simple génération de leads. Il s’agit d’une stratégie publicitaire sur un long terme. Demand Gen offre un ensemble de fonctionnalités uniques, spécialement conçues pour répondre aux besoins actuels des marketeurs. Selon quelques recherches, 91 % des consommateurs réagissent instantanément dès la découverte de nouveaux produits ou marques sur des flux Google tels que Discover ou Gmail. L’idée principale de Demand Gen réside dans l’ascension de l’entonnoir marketing pour stimuler la demande, complétant ainsi une partie souvent négligée dans le processus décisionnel, celle de la considération. En effet, alors que YouTube est associé à la notoriété, et Search et Shopping à la conversion, Demand Gen se positionne comme un moyen optimal de susciter la considération, exploitant Discovery et d’autres canaux. L’objectif de cette nouvelle campagne est d’utiliser la donnée et l’intelligence artificielle en cross canal pour travailler le milieu de l’entonnoir, en complément de Performance Max, qui est davantage axée sur la conversion. Comment ? Ces solutions publicitaires exploitent des créations pertinentes et immersives pour inciter à l’action et aux conversions au moment opportun. Maximisez vos résultats La méthodologie à appliquer pour performer sur Demand Gen. Optimiser le démarrage pour un succès e-commerce garantit Le lancement de la campagne est une étape cruciale et déterminante pour le succès de la stratégie Demand Gen. La qualité du démarrage repose sur la capacité à envoyer les signaux adéquats dès le départ, ici nous parlons des précieuses données first party. Voici des actions claires pour optimiser cette phase cruciale : a. Activation d’Enhanced Conversion Activer au préalable Enhanced Conversion, un tracking amélioré, avant le démarrage des campagnes pour un suivi amélioré des performances, en particulier sur Youtube. b. Audience GA4 Importer les audiences GA4, telles que acheteurs, ajout au panier et sessions qualifiées, vers le compte Google Ads et notamment Demand Gen, pour alimenter la stratégie. c. Audience Customer Match Exploiter les audiences Customer Match en utilisant des fichiers CSV sécurisés, intégrant des données dynamiques provenant d’applications tierces de CRM. Le format Demand Gen partage des similitudes avec celui de Meta, utilisant des audiences look-alike, basées sur des personas client. Il est donc important de fournir les data first party pour orienter efficacement les algorithmes. Cette première étape vise à établir une base solide en fournissant des signaux de qualité, ce qui influencera positivement la performance globale de la campagne Demand Gen. Pour les e-commerçants, cela signifie mettre en place les bases nécessaires pour maximiser votre retour sur investissement dès le départ. Améliorez vos performances Maximiser les micro-conversions pour propulser les campagnes Caractérisée par des besoins de ressources importants et un format exigeant, l’intégration stratégique de micro-conversions dans les campagnes, est un levier essentiel. Ces dernières vont jouer un rôle important, en nourrissant l’algorithme au cours des premières semaines et fournissant des données pertinentes et significatives. Ces petites actions, telles que l’inscription à la newsletter, la création de compte, l’ajout au panier, le devis (avec une valeur associée pour le scoring), le prépaiement et l’achat, sont des étapes cruciales du parcours d’achat. Leur intégration dans la campagne offre un élan crucial pour un démarrage puissant et des performances optimales pour les plateformes Demand Gen et YouTube. L’objectif ultime est de générer de la performance et du chiffre d’affaires. En intégrant ces micro-conversions dès les premières semaines, vous créez une dynamique propice à l’essor de votre campagne, exploitant pleinement le potentiel du parcours client. Une fois que les campagnes deviennent autonomes et atteignent une efficacité opérationnelle, il faut retirer ces micro-conversions. Cette évolution stratégique permet d’optimiser la performance sans alourdir la campagne de manière continue, assurant ainsi une adaptation constante à l’évolution des besoins et des objectifs. Diversifier les assets pour des expériences variées Pour exploiter pleinement l’inventaire Demand Gen, il est essentiel de diversifier les formats. Nous vous conseillons d’intégrer une gamme variée de supports (visuels au format carré, vertical et paysage, vidéos). C’est la clé pour des campagnes performantes ! De manière spécifique, l’ajout du format vidéo court et dynamique, particulièrement adapté à des plateformes telles que YouTube (format short), est essentiel et permet de répondre aux attentes des utilisateurs en matière de consommation rapide et engageante. Cette approche stratégique vise à élargir la portée et à attirer une audience plus étendue. Préférez les visuels au format carré pour une présentation équilibrée et esthétique. Optez pour les visuels au format vertical afin de captiver efficacement les utilisateurs sur des plateformes mobiles. Intégrez également des visuels au format paysage pour offrir une expérience immersive sur certaines plateformes. L’intégration de vidéos captivantes vient enrichir davantage votre contenu, procurant une expérience engageante pour votre audience. Cette diversification stratégique des formats contribue à maximiser l’impact de vos campagnes sur l’inventaire Demand Gen. Accélérez votre croissance dès maintenant ! Configurer

Mensuelle E-commerce n°37 : Février 2024

Quelles sont les nouveautés e-commerce et publicitaires du mois de Février 2024 ? En tant que solution dédiée à la performance produit des e-commerçants, nous avons choisi de vous partager chaque mois, une sélection de sujets issus de notre veille.  🔎 L’ACTUALITÉ GOOGLE ET BING 🔎 ➡️ Une vague de licenciements secoue le service de publicité chez Google : quelles en sont les raisons ?  Google a confirmé le licenciement de plusieurs centaines de membres de son équipe mondiale. La société réajuste ses effectifs en fermant certains postes pour créer de nouveaux rôles liés à l’IA, avec une prévision d’augmentation des embauches cette année. ➡️ Microsoft dévoile de nouvelles solutions d’IA générative et de données pour les détaillants.  Les nouvelles solutions englobent tout le parcours d’achat, proposant des expériences de copilotage via Microsoft Cloud for Retail et un modèle de données avec Microsoft Fabric. L’objectif ? Améliorer l’expérience d’achat et aider les marques à atteindre leur public de manière plus efficace. 📰 L’ACTUALITÉ MARCHÉ 📰 ➡️ Les ventes ont enregistré un recul notable, chutant de 6,5% en volume et de 1,5% en valeur au cours de l’année 2023. En effet, selon une étude publiée le 3 janvier, par l’institut d’études Xerfi : • Le marché de la décoration, qui représentait un chiffre d’affaires de 13 milliards d’euros en 2023, affiche des signes de stagnation. • Cette tendance souligne l’urgence pour les acteurs de repenser leurs stratégies afin de stimuler la croissance et de répondre aux nouveaux défis du marché. ➡️ FedEx dévoile sa propre plateforme d’e-commerce, baptissée « fdx », disponible en Automne 2024. Le géant de la livraison défie Amazon avec le lancement d’un projet innovant visant à établir un « hub complet pour les achats en ligne ». ➡️ Évolution des attentes des acheteurs en ligne (selon le Rapport de Recherche Européen). • Par génération, les Millennials (âgés entre 27-42 ans) sont les acheteurs en ligne les plus fréquents, 83 % d’entre eux font des achats en ligne au moins une fois par mois.• 70% des Européens seront tentés d’acheter s’ils reçoivent des communications personnalisées.• 56% de la génération X privilégient la sécurité lorsqu’ils choisissent leur mode de paiement. ➡️ Suite à Google et Amazon, Meta France et Ebay subissent une vague de licenciement dans le secteur de la technologie. Meta supprime 94 postes, tandis qu’eBay annonce une réduction de 9% de ses effectifs actuels. Les spécialistes en IA ne sont pas touchés par ce plan de départ, soulignant les défis actuels auxquels font face les grandes entreprises technologiques. ➡️  Shippingbo lance le TMS expert pour les acteurs de l’e-commerce  L’objectif ? Simplifie la gestion des expéditions multi-transporteurs et permet aux e-commerçants de garder le contact du colis jusqu’à sa livraison au consommateur. 🛍️ L’ACTUALITÉ DES MARKETPLACES 🛍️ ➡️ Nouvelle priorité 2024 pour Amazon : la lutte contre les arnaques de “refund Amazon”. Qu’est-ce que cela implique ? Une fraude caractérisée par des publicités douteuses qui incitent à acheter des produits sur Amazon (qu’ils soient vendus directement par Amazon ou via le programme FBA), en promettant un remboursement sans nécessité de retourner le produit. ➡️ Alibaba inaugure un espace pour augmenter la visibilité des vendeurs français sur sa marketplace B2B. La plateforme e-commerce B2B lance le Showroom France, offrant une vitrine à 70 PME françaises pour élargir leur visibilité auprès de 47 millions d’acheteurs internationaux. ➡️  Amazon conteste son amende RGPD de 2021, accusant la CNIL luxembourgeoise d’agir précipitamment. Amazon conteste son amende de 746 millions d’euros pour violation du RGPD, accusant la CNIL luxembourgeoise d’agir précipitamment. Le tribunal administratif doit statuer sur l’appel. ➡️  Amazon introduit un assistant d’achat alimenté par l’IA générative. Ce nouvel outil peut répondre aux questions que se posent les internautes sur un produit. Mais il lui manque encore des fonctionnalités clés, comme le fait de comparer des produits entre eux ou de proposer des alternatives au consommateur. 📱 L’ACTUALITÉ SOCIAL COMMERCE 📱. ➡️ Tiktok Shop : la plateforme envisage un objectif de 17,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2024. Tiktok déploie sa plateforme de commerce aux USA, avec d’importants investissements pour défier Amazon et Temu. Objectif  : réaliser 60% du potentiel de ventes de Temu. ➡️ Tiktok booste les PME françaises : + de 890 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2023. Selon un rapport réalisé pour TikTok par Oxford Economics, cette activité est liée à leur utilisation du réseau social de partage de vidéos courtes, de façon organique ou en payant, pour des campagnes de marketing digital. Tenté par une analyse de votre potentiel de croissance e-commerce ? Faîtes analyser vos campagnes pour comprendre les opportunités inexploitées et recevoir un plan d’actions dédié.

Mensuelle E-commerce n°36 : Janvier 2024

Quelles sont les nouveautés e-commerce et publicitaires du mois de Janvier 2024 ? En tant que solution dédiée à la performance produit des e-commerçants, nous avons choisi de vous partager chaque mois, une sélection de sujets issus de notre veille.  🔎 L’ACTUALITÉ GOOGLE ET BING 🔎 ➡️ Google présente Gemini, son nouveau modèle d’intelligence artificielle générative concurrent de ChatGPT. Google vient de dévoiler Gemini, son nouveau modèle d’IA qui compte bien dépasser les capacités de ChatGPT. Gemini sera disponible cette semaine, en anglais seulement dans un premier temps. Il sera intégré progressivement aux derniers téléphones Pixel, puis, dans les prochains mois, aux autres services phares comme Google Ads. ➡️ Bing Deep Search : une nouvelle fonctionnalité Microsoft alimentée par l’IA en réponse au Google Search Generative Experience.  Microsoft dévoile Bing Deep Search. En tirant parti de GPT-4, cette fonctionnalité est conçue pour comprendre les recherches complexes et fournir des résultats pertinents et détaillés. Le grand public peut s’attendre à voir cette technologie déployée au sein de Bing dès 2024. ➡️ SGE : La phase de tests, qui a commencée depuis plusieurs mois, a fait apparaitre des annonces diffusées sur le Search, sur le bandeau SGE ou sur les deux.  Actuellement testées depuis plusieurs Mois aux Etats-Unis, au Japon et en Inde, les publicités SGE pourraient être natives et impactantes pour l’annonceur. Des annonces pourraient apparaitre lors de recommandations de produits spécifiques avec l’intitulé « sponsorisé » en se basant sur le flux de produits, les stocks disponibles, ou encore les magasins à proximité. 📰 L’ACTUALITÉ MARCHÉ 📰 ➡️ Les résultats de la dernière étude MAGNA sur les tendances du marché publicitaire mondial.  En 2023, les dépenses publicitaires en France devraient augmenter de 5,7 %, principalement grâce à la croissance des publicités numériques. Les entreprises en ligne (pure players) contribuent fortement à cette croissance, représentant 62 % des revenus publicitaires totaux. L’année 2024 devrait voir une nouvelle hausse de 6,3 %, en raison des Jeux Olympiques. Les secteurs automobile, voyage et distribution ont été les plus actifs en publicité. ➡️ Selon le baromètre Bonial / Opinion Way, 79% des Français achèteront en magasin et 52% sur Amazon pour Noël 2023.  Amazon, E.Leclerc et Cultura sont les enseignes favorites. ➡️ 23% des Français de revendre leurs cadeaux de Noël, motivés par des contraintes financières. L’étude de Kantar pour eBay révèle la tendance à la revente des cadeaux de Noël, une solution pragmatique adoptée principalement par les 25-44 ans avec enfants. ➡️ Noël : 65% des Français attendent le dernier moment pour leurs achats. Cette tendance bénéficie aux commerces indépendants et autres acteurs du e-commerce, attirant 57 % des consommateurs retardataires. ➡️ Les colis endommagés, une facture élevée à 5,1 milliards d’euros en France. Selon un rapport de DS Smith, plus de 72 % des Français ont participé aux ventes du Black Friday et du Cyber Monday, avec 66 % signalant des marchandises endommagées lors d’achats en ligne. ➡️ 18 pays dont la France se sont réunis pour signer un accord sur le développement sécurisé de l’IA. L’accord international sur la sécurité de l’IA, signé par 18 pays, propose des recommandations pour surveiller les systèmes d’IA. Bien que non contraignant, il vise à assurer la sécurité des technologies émergentes, des mesures anti-abus ainsi qu’une protection des données renforcées. ➡️ Apple veut entrer dans le marché de l’IA de manière propre. En négociation avec des éditeurs, Apple se lance dans l’IA générative, montrant sa maturité dans l’exploration de ce domaine en plein essor. (𝑠𝑒𝑙𝑜𝑛 𝑙𝑒 𝑁𝑒𝑤 𝑌𝑜𝑟𝑘 𝑇𝑖𝑚𝑒𝑠) ➡️ La Poste installe des cabines d’essayage dans huit bureaux en France, visant à réduire les retours de produits.  La Poste installe des cabines d’essayage dans huit bureaux en France, suscitant l’inquiétude des commerçants locaux qui redoutent que leurs magasins soient délaissés. L’objectif ? Faciliter les retours de produits, en évitant les allers-retours. ➡️ Marionnaud évolue dans le rétail média digital : une nouvelle plateforme publicitaire. La célèbre enseigne de parfumerie vise à être leader du retail média digital avec “Marionnaud Optimo”. Cette dernière offre aux entreprises, spécialisées dans le secteur de la beauté, la possibilité d’augmenter leur visibilité et de renforcer leur présence en ligne sur les plateformes numériques de Marionnaud. 🛍️ L’ACTUALITÉ DES MARKETPLACES 🛍️ ➡️ Les marketplaces ont subi une chute de trois points de part de marchés en un mois, représentant désormais 34,7%. La croissance des ventes en ligne en Europe, a atteint 9% en novembre 2023. Mais cette augmentation n’est pas due aux marketplaces, dont la part a diminué. En France, elles représentent 27,6% des ventes, en dessous de la moyenne européenne. Les enseignes préférées des dépensiers en France ne comptent que trois marketplaces, Amazon, Vinted et Cdiscount, montrant la difficulté des marketplaces à s’imposer dans le paysage du e-commerce français. ➡️ Amazon ouvre un magasin physique temporaire, baptisé « Second Chance » à Londres. Amazon propose des produits retournés avec des réductions allant jusqu’à 50 %. En partenariat avec Barnardo’s, tous les bénéfices seront reversés à l’association. ➡️  La Redoute développe une stratégie de marque orientée sur la maison. Connu à l’origine pour son textile, La Redoute souhaite ajuster sa stratégie de marque en se concentrant sur l’univers de la maison-décoration. En effet, le plan 2023-2026 de l’enseigne vise à faire passer le volume d’activité de ce secteur de 67 % aujourd’hui à 75 %. ➡️  Les membres Prime devront payer un abonnement supplémentaire pour échapper aux annonces publicitaires.  À partir du 29 janvier 2024, la plateforme Amazon Prime Video intègrera des publicités aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada, avec un déploiement ultérieur en Europe. Les membres Prime devront payer 2,99 dollars de plus par mois pour y échapper. ➡️  Temu & Shein : la concurrence des grands sites e-commerce chinois. Temu poursuit légalement Shein aux États-Unis, l’accusant de pratiques dignes d’une organisation mafieuse visant à entraver son expansion dans le pays. 📱 L’ACTUALITÉ SOCIAL COMMERCE 📱. ➡️ Pinterest dévoile les tendances de consommation dans son rapport annuel « Pinterest Predicts ».  Le 6 décembre dernier, Pinterest a dévoilé les tendances de recherche émergentes pour anticiper les comportements d’achat

Mensuelle E-commerce n°35 : Décembre 2023

Quelles sont les nouveautés e-commerce et publicitaires du mois de Décembre 2023 ? En tant que solution dédiée à la performance produit des e-commerçants, nous avons choisi de vous partager chaque mois, une sélection de sujets issus de notre veille.  🔎 L’ACTUALITÉ GOOGLE ET BING 🔎 ➡️ Google, passant du Manifest V2 au Manifest V3, impacte les extensions Chrome, notamment les bloqueurs de publicités.  Annoncé en 2019, Manifest V3 introduit des règles plus strictes pour renforcer la sécurité et la confidentialité des données utilisateur. Cependant, cela suscite des controverses en rendant les bloqueurs de publicité moins efficaces. Ainsi, Google collabore avec Adblock pour trouver des solutions face à ces défis majeurs. ➡️ Google lance sa nouvelle fonctionnalité « Shop Deals », une plateforme qui centralise les promotions en ligne.  Google met à jour Chrome avec de nouvelles fonctionnalités permettant de suivre les prix et les remises. L’objectif est d’offrir une expérience d’achat améliorée et des offres personnalisées basées sur leurs habitudes d’achat. Bientôt disponible en France. ➡️ Google annonce un investissement de 2 milliards de dollars dans Anthropic, selon un porte-parole de l’entreprise. Dans la course à l’IA générative, les géants de la technologie, Google et Amazon adoptent des stratégies d’investissement similaires, soutenant différentes start-ups prometteuses. Anthropic, spécialisée dans le développement de l’intelligence artificielle, en est la cible principale, la mettant en rivalité directe avec OpenAI. ➡️ Microsoft Advertising : une nouvelle stratégie d’enchère pour les annonces d’audiences et autres mise à jour du produit. Microsoft Advertising Network propose désormais la stratégie d’enchères « Maximiser les conversions » et « Coût par acquisition (CPA)”. Des améliorations de la précision du modèle de prédiction de conversion et des performances initiales ont été apportées aux enchères automatiques sur toute la plateforme. Nouvelle fonctionnalité de test Universal Event Tracking pour aider les utilisateurs à diagnostiquer les problèmes en temps réel. ➡️ Google reverserait à Apple, 36% des revenus de la publicité sur le navigateur Safari. En plus des dizaines de milliards de $ que Google verse à Apple pour être le moteur de recherche par défaut sur Safari, l’entreprise reverserait également 36% des revenus publicitaires qu’il génère chaque fois qu’un utilisateur effectue une recherche Google via le navigateur Safari. ➡️ L’acquisition d’Activision Blizzard par Microsoft, lui ouvre des opportunités dans la publicité des jeux mobiles. Microsoft a finalisé l’acquisition d’Activision Blizzard King pour 75Mds $. Une opération qui lui permet de mettre un pied dans le marché de la publicité des jeux mobiles. 📰 L’ACTUALITÉ MARCHÉ 📰 ➡️ Quelques chiffres clés sur la manière dont les consommateurs français se préparent pour le Black Friday 2023. À l’approche du Black Friday, 74 % des Français envisagent des achats anticipés pour Noël avec un budget moyen de 182 euros, en hausse par rapport à 2022 (160 euros), selon Shopify. De plus, 83 % prévoient de comparer les prix, soulignant une approche prudente et stratégique lors de cet événement commercial. Selon une étude OpinionWay menée par Bonial : 27% des consommateurs français ont l’intention d’acheter lors du Black Friday (-1 point par rapport à 2022). Parmi ceux prévoyant des achats, 53% les feront exclusivement en ligne (+10 points par rapport à 2022), 37% en magasin physique et en ligne (-10 points par rapport à 2022), et 10% uniquement en magasin physique (+1 point par rapport à 2022). 59% des consommateurs prévoyant des achats pendant le Black Friday ont l’intention de visiter Amazon (+8 points par rapport à 2022), 23% chez Fnac-Darty (-4 points par rapport à 2022), et 21% sur Cdiscount (stable par rapport à 2022). ➡️ Bilan e-commerce du 3ème trimestre 2023 : les ventes de produits sont en léger repli de -1,5% par rapport à l’an dernier.  Le dernier bilan e-commerce de la FEVAD dévoile une croissance solide pour la beauté (12% vs T3 2022) tandis que l’habillement (-5% vs T3 2022) et les produits techniques (-6% vs T3 2022) sont en recul. Le panier moyen grimpe à 67 euros, marquant une hausse dynamique de 4,4% par rapport à l’année dernière, alignée sur l’inflation. ➡️ Récession économique : baisse des budgets publicitaires pour les applications mobiles en 2023.  Le 16e Performance Index d’AppsFlyer révèle un ralentissement économique impactant la publicité mobile. Au premier semestre 2023, les principaux canaux ont enregistré des baisses de 20% des dépenses publicitaires pour les applications mobiles, comparé au premier semestre 2022. ➡️ Une fonction d’assistant IA pourrait aider les clients dans la rédaction d’avis produits. 44 % des Français interrogés ont déclaré qu’ils apprécieraient de rédiger un avis sur un site e-commerce avec l’assistance de l’IA générative, car cela les aiderait à produire un avis de meilleure qualité.𝑆𝑒𝑙𝑜𝑛 𝑢𝑛𝑒 𝑒́𝑡𝑢𝑑𝑒 𝑟𝑒́𝑎𝑙𝑖𝑠𝑒́𝑒 𝑝𝑎𝑟 𝐵𝑎𝑧𝑎𝑎𝑟𝑣𝑜𝑖𝑐𝑒 𝑎𝑢𝑝𝑟𝑒̀𝑠 𝑑𝑒 𝑝𝑙𝑢𝑠 𝑑𝑒 9 000 𝑝𝑒𝑟𝑠𝑜𝑛𝑛𝑒𝑠 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒 𝑚𝑜𝑛𝑑𝑒. ➡️ Après Apple Pay avec le paiement sans contact, Apple introduit le « Tap to Pay » en France.  Le système utilise la technologie NFC pour permettre des paiements directs sur l’iPhone du commerçant. Il donne la possibilité de payer avec un autre iPhone, une Apple Watch, ou une carte bancaire sans contact. Cela offre une alternative sans investissement supplémentaire pour les petites entreprises et les artisans. 🛍️ L’ACTUALITÉ DES MARKETPLACES 🛍️ ➡️ Amazon étend son projet de livraison par drone dans deux pays européens : Le Royaume Uni et L’Italie. Amazon annonce le lancement de la livraison par drone au Royaume-Uni et en Italie d’ici fin 2024, visant à acheminer 500 millions de colis par drone. La société présente son nouveau drone MK30, plus avancé, et souligne son engagement envers la sécurité et la collaboration avec les autorités réglementaires. Actuellement, ce service est opérationnel sur deux sites en Californie et au Texas, déployés il y a moins d’un an. ➡️ Le projet Nessie, un algorithme secret qui fait gonfler les prix d’Amazon. Amazon est accusé par la Federal Trade Commission (FTC) pour « abus de position dominante » car elle exerce un contrôle illégal sur les prix. L’organisme estime qu’Amazon a extrait plus d’un milliard de dollars des consommateurs américains en manipulant les tarifs de milliers de produits. Bien qu’Amazon nie ces allégations, la

Mensuelle e-commerce n°34 : Novembre 2023

Quelles sont les nouveautés e-commerce et publicitaires du mois de Novembre 2023 ? En tant que solution dédiée à la performance produit des e-commerçants, nous avons choisi de vous partager chaque mois, une sélection de sujets issus de notre veille.  📰 L’ACTUALITÉ MARCHÉ 📰 ➡️ Le marché de la beauté en ligne en France plafonne. Avec une part des ventes en ligne dans le secteur hygiène-beauté atteignant 13,2% au premier semestre 2023, soit une quasi-stagnation par rapport à l’an dernier, mais une hausse de 1,7 point par rapport à 2020. Le budget annuel moyen pour les achats de beauté en ligne est de 85 euros. Les acteurs généralistes comme Carrefour et Amazon ont augmenté leur part de marché à 5,4% (contre 4,8% en 2020), tandis que les acteurs spécialisés comme Marionnaud conservent 7,7% de PDM, soit un recul de 0,4 point par rapport à 2022, mais un niveau toujours supérieur d’un point par rapport à 2020. ➡️ Le baromètre Future Shopper Wunderman Thompson x WPP explore l’évolution des habitudes de consommation en France. La croissance des achats en ligne continue avec 48 % des achats effectués sur internet en 2023 (vs 47 % en 2022). Parallèlement, les consommateurs restent intolérants à une mauvaise expérience en ligne.Parallèlement, Amazon et les marketplaces continuent de dominer le marché avec 34% des Français qui les utilisent en phase d’inspiration, et 26 % en phase de recherche. La raison principale avancée ?Leur excellent service client et des livraisons rapides. Le commerce social et le commerce de jeux en ligne sont en progression : 44 % des Français interrogés ont acheté via un réseau social en 2023 (+3 points vs 2022) 🔎 L’ACTUALITÉ GOOGLE ET BING 🔎 ➡️ Google commencera à supprimer progressivement la prise en charge des cookies tiers dans Chrome en désactivant ces cookies pour 1 % des utilisateurs à partir du premier trimestre 2024. L’ère sans cookies tiers semble enfin voir le jour. En effet, en prévision d’une suppression plus large pour 100% des utilisateurs de Chrome d’ici au troisième trimestre 2024, Google a décidé de supprimer progressivement les cookies. Ça sera le cas pour 1% des utilisateurs de Google Chrome, dès Janvier. Cette décision vise à améliorer la vie privée des utilisateurs tout en introduisant de nouvelles normes pour la publicité.  ➡️ Google a lancé AR Beauty Ads, un nouveau produit publicitaire pour les marques de beauté, permettant aux consommateurs de tester virtuellement des produits tels que le maquillage des lèvres et des yeux. Les publicités interactives personnalisées visent à stimuler l’engagement des clients. Les premiers tests montrent que les consommateurs passent plus de temps sur les sites web des marques après avoir interagi avec ces publicités. Plus de 50 marques de beauté, notamment L’Oréal et MAC Cosmetics, utilisent déjà la technologie AR de Google. D’autres outils AR pour les essais virtuels de la couleur des cheveux et des fonds de teint sont également disponibles. ➡️ Google Analytics 4 (GA4) supprimera quatre modèles d’attribution et introduira une nouvelle fonctionnalité de « métriques calculées » pour personnaliser les mesures. Les modèles d’attribution First Click, Linear, Time decay et Position-based seront éliminés en octobre 2023, laissant place aux modèles d’attribution data-driven payants et organiques. La suppression des modèles basés sur des règles reflète un changement vers des modèles d’attribution automatisés. Les utilisateurs pourront créer jusqu’à cinq métriques calculées par propriété standard ou 50 pour les propriétés Analytics 360. Cette personnalisation accrue nécessite une gouvernance appropriée pour éviter la confusion et garantir une utilisation efficace.   📱 L’ACTUALITÉ SOCIAL COMMERCE 📱 ➡️ Meta annonce le déploiement progressif de ses premières fonctionnalités publicitaires alimentées par l’IA générative dans son Ads Manager. Ces fonctionnalités, dont la Génération d’Arrière-plan, l’Expansion d’Images et les Variations de Texte, offrent davantage de personnalisation, de productivité et de performance aux annonceurs. Les tests initiaux ont montré que l’IA générative permet de gagner du temps, d’améliorer la créativité et de réduire la fatigue créative. Meta prévoit d’ajouter plus d’outils AI pour aider les annonceurs à mieux cibler leur public et à personnaliser leurs publicités. ➡️ Meta, la société mère de Facebook et Instagram, envisage de proposer une version payante de ses services pour les utilisateurs européens.  En plus précisément les utilisateurs Européens qui refusent de permettre l’exploitation de leurs données personnelles à des fins de publicité ciblée, en réponse au règlement européen de protection des données (RGPD). Cette version expurgée de publicités coûterait 10 euros par mois, ou 13 euros si souscrite via un smartphone pour couvrir les frais d’Apple et Google. L’initiative vise à se conformer au RGPD tout en préservant le modèle économique de Meta, fortement tributaire de la publicité ciblée. Néanmoins, des critiques et des préoccupations ont déjà émergé quant à cette proposition. L’avenir de cette proposition dépendra des régulateurs européens. ➡️ TikTok expérimente un partenariat de recherche avec Google, permettant aux utilisateurs d’effectuer des recherches sur Google.com depuis l’application. Cette initiative pourrait augmenter le trafic et les revenus publicitaires pour les deux entreprises. Google, en difficulté avec un procès antitrust, cherche à maintenir sa part de marché face à des concurrents tels que TikTok. TikTok enrichit également sa fonction de recherche avec des extraits de Wikipédia, des annonces de recherche, et espère tirer parti de données d’utilisateur pour renforcer son ambitieux commerce électronique. Cette collaboration explore de nouveaux comportements de recherche, offrant une perspective innovante dans le monde en évolution des médias sociaux et de la recherche en ligne. ➡️ TikTok teste une version payante et sans publicité de son application. Pour le moment réservé à quelques bêtatesteurs aux USA, l’abonnement permettrait de masquer les annonces. Les utilisateurs se voient proposer de choisir entre la version gratuite avec des publicités ou une expérience sans publicité moyennant 4,99 $ par mois. TikTok cherche ainsi à diversifier ses sources de revenus, en plus de promouvoir TikTok Shop.  ➡️ TikTok lance « Out of Phone », une offre publicitaire extérieure, permettant aux annonceurs de diffuser le contenu TikTok dans le monde réel via des écrans sur des panneaux d’affichage, des kiosques, des cinémas, des bars, et

La checklist incontournable pour préparer vos événements e-commerce du Q4.

Le quatrième trimestre de l’année est une période cruciale et une des plus importantes pour les entreprises du secteur e-commerce. En effet, Halloween, le Black Friday, le Cyber Monday et Noël offrent d’immenses opportunités de ventes. La course est à la performance pour tous les e-commerçants.  Cependant, pour maximiser ces opportunités, une préparation minutieuse est essentielle. Chez SteerFox nous nous efforçons de travailler dans l’anticipation avec chacun de nos clients pour leur permettre de préparer au mieux leurs offres et catalogue produits. La mission, savoir quel produit vendre et sur quel levier.  Dans cet article, nous vous présentons une checklist en six étapes pour vous aider à préparer vos événements e-commerce du Q4 avec succès. Etape 1 – Le choix des produits à prioriser La première étape de votre présentation consiste à déterminer quels produits prioriser. L’IA sera indispensable pour les e-commerçants avec un large catalogue produits. Chez SteerFox, nous nous appuyons sur notre technologie propriétaire. Nos algorithmes de machine learning permettent de scorer le potentiel de vente individuel de chaque produit en catalogue. Parmi les plusieurs dizaines de critères que l’on peut intégrer au calcul du scoring grâce à la technologie, voici les paramètres les plus importants pour ne pas passer à côté de votre dernier trimestre e-commerce :  Les meilleures ventes n-1 : Croisez vos données (onsite, marketplace, en magasin, etc…) pour obtenir les meilleures ventes cross-canal. Les volumes de stock : Favorisez vos produits en surstock et profitez des périodes de forte affluence pour les écouler. La saisonnalité : Mettez en avant les produits saisonniers qui correspondent aux fêtes à venir et qui répondent au mieux aux attentes de votre cible.  Les produits complémentaires (dans la mesure du possible) : Encouragez les ventes croisées en mettant en avant des produits complémentaires.  Les marges : Priorisez les produits qui offrent une marge bénéficiaire élevée.  Les taux de retour : Évitez les produits sujets à des retours fréquents.  L’expédition rapide : Optez pour des produits à expédition rapide. Exemple : expédition garantis sous le sapin.   Ces critères vont vous permettre de scorer le potentiel de vente de vos produits et de créer différents clusters. Des clusters sont des ensembles de produits qui répondent à des règles communes. Voici un exemple de structure basée sur 4 clusters :  Les produits stars : vos top produits qui génèrent du CA de manière rentable. Ces top produits réunissent la grande majorité des critères listés ci-dessus. Ils représentent +80% de votre chiffre d’affaires e-commerce. Vos investissements publicitaires peuvent être maintenus à un bon niveau voir renforcés si vous arrivez à grappiller des parts de marché supplémentaires. Les produits low diffusion : pour lesquels il y a la demande mais votre offre ne vous permet pas de développer vos investissements (faibles marges, stocks insuffisants ou positionnement prix moyen). Vous pouvez continuer la diffusion mais vous ne développerez pas votre CA grâce à ces produits. Attention à bien maîtriser vos investissements. Les produits no diffusion : vos flop produits sur lesquels vous ne devez pas investir par manque de demande sur le marché, de rentabilité ou de conversion. Ce sont souvent des produits ultra saisonniers qui ne convertissent pas une grande partie de l’année. Les produits d’exploration : les produits qui représentent votre potentiel de croissance. Vous devez renforcer vos investissements sur cette partie du catalogue pour donner l’opportunité à certains produits de trouver leurs clients et de générer des ventes. Ce sont souvent des produits pour lesquels vous détenez un avantage concurrentiel à ne pas sous-évaluer : un bon positionnement prix ou la vente de produits complémentaires par exemple   Ces clusters varient tout au long de l’année. Ainsi, une partie du catalogue peut évoluer d’une catégorie à une autre notamment en fonction de la saisonnalité. Télécharger la checklist Etape 2 – Niveaux de remises La deuxième étape consiste à déterminer les niveaux de remise que vous allez offrir. Pour ce faire, il faut :  Trouver le bon équilibre entre l’attrait des promotions et la rentabilité des ventes.  S’appuyer sur des données passées pour savoir quelles remises ont bien fonctionné.    Les résultats d’une étude menée à partir des millions de données de vente multi-canales collectées et agrégées par notre plateforme, nous ont permis de comprendre la sensibilité des acheteurs aux variations de prix entre les marchands. Par exemple, un positionnement prix supérieur de 10% par rapport à vos concurrents peut entraîner une diminution des ventes de 40%. À retenir : Les promotions les plus agressives ne font pas les plus belles ventes. En réalité, cette approche peut parfois avoir l’effet inverse. Il est essentiel de prendre en considération diverses facteurs tels que les marges bénéficiaires, la perception de la qualité, la concurrence et bien d’autres éléments pour réussir sa stratégie de promotion.  Nous avons poursuivi notre étude pour aider les e-commerçants à mieux se positionner lors des périodes de promotions. Cette partie de l’étude se base sur +50 000 ventes multicanales réalisées pendant les soldes d’été 2023 : 28% de remise moyenne sur les produits les plus vendus en période de soldes. Etape 3 – Une HomePage qui génère de l’engagement Votre page d’accueil doit être conçue de manière à susciter l’intérêt des visiteurs.  Mettez en avant les produits visuellement avec les réductions appliquées, utilisez des visuels accrocheurs et assurez-vous que les offres spéciales sont clairement visibles dès que les visiteurs arrivent sur votre site. Télécharger la checklist Etape 4 : Optimiser l’expérience utilisateur au global Assurez-vous que l’expérience utilisateur globale de votre site soit optimale :  Créez une page de catégorie spéciale : Regroupez les produits en promotion pour faciliter la navigation et filtrer par univers de produits (lits, coiffeuses, cuisines, etc.) Assurez-vous que votre site se charge rapidement (- de 2 sec) : Pour cela, utilisez l’outil PageSpeedInsights.  Assurez-vous que votre site soit responsive : 69% des achats effectués sur Shopify lors du Black Friday 2022 l’ont été sur des appareils mobiles.  Créez des files d’attente pour éviter les lenteurs lors des pics de trafic. Habillez les pages aux

Mensuelle e-commerce n°33 : Octobre 2023

Quelles sont les nouveautés e-commerce et publicitaires du mois d’octobre 2023 ? En tant que solution dédiée à la performance produit des e-commerçants, nous avons choisi de vous partager chaque mois, une sélection de sujets issus de notre veille.  📰 L’ACTUALITÉ MARCHÉ 📰 ➡️ La FEVAD a publié son bilan e-commerce du 2e trimestre 2023 : -1% pour la vente de produits en ligne (vs 2022). Au deuxième trimestre 2023, le e-commerce en France affiche un chiffre d’affaires de 39,3 milliards d’euros, enregistrant une croissance de 8,3 % par rapport à l’année précédente. Le nombre de transactions a augmenté de 5,3 %, avec 571 millions d’opérations enregistrées. Le panier moyen a également progressé de 2,8 %, atteignant 69 €. Cependant, les consommateurs privilégient les services (+14 %) face à l’inflation, tandis que certaines catégories de produits connaissent des baisses, notamment les produits techniques, l’habillement, et le meuble/décoration. En revanche, les ventes B2B ont augmenté de 5 %, et les sites de voyage enregistrent une hausse de 8 %. ➡️ 80% des cyberacheteurs ont déjà acheté des produits reconditionnés ou de seconde main en ligne.  Selon la 6e édition de l’étude sur l’innovation dans le e-commerce, publiée en septembre et réalisée par KPMG France et la Fevad, l’e-commerce en France continue de croître, atteignant 129 milliards d’euros en 2021. La vente de produits d’occasion en ligne est en forte hausse, avec 80 % des cyberacheteurs ayant déjà acheté des produits reconditionnés ou d’occasion. Cela est alimenté par une recherche de consommation plus responsable, avec 72 % des Français s’engageant dans cette démarche. Cependant, le manque de traçabilité des produits et les craintes de contrefaçons et d’arnaques sont des obstacles à l’achat de produits d’occasion en ligne. ➡️ Les CPM de la publicité numérique ont chuté de 49% en moyenne d’une année sur l’autre.  Il est noté que les CPM de la publicité numérique ont chuté de 49 % en moyenne d’une année sur l’autre, d’après une étude récente de 2 000 entreprises en ligne en Amérique du Nord, englobant divers secteurs.  ➡️ Le secteur du Retail accroît ses investissements programmatiques de 24% par rapport aux autres secteurs d’après une étude de l’Alliance Digitale. L’étude analyse 18 SSP et 1500 sites/applications, notant une baisse des investissements en Display et Vidéo, mais une hausse de 18% en Native. L’audio programmatique progresse de 41%. Le secteur du Retail investit davantage (24%), suivi par l’Automobile (+13%) et le Voyage-Tourisme (+9%). Les annonceurs majeurs incluent Renault, Orange, Amazon, Alphabet et E.Leclerc. ➡️ Le chiffre d’affaires des ventes lié aux fournitures scolaires subit une baisse de 5,2%. D’après LesEchos, l’achat de fournitures scolaires est impacté par l’inflation, avec une baisse de 5,2 % du chiffre d’affaires des ventes en ligne lié aux fournitures scolaires. Cette diminution s’explique par une augmentation générale des prix, atteignant en moyenne 8,7 %, que ce soit en grande surface ou dans les enseignes spécialisées et sur les sites d’e-commerce. 🔎 L’ACTUALITÉ GOOGLE ET BING 🔎 ➡️ Nouvelle fonctionnalité développée par Google Chrome : l’Enhanced Ad Privacy. Google a progressivement introduit sa technologie Enhanced Ad Privacy dans Chrome, permettant aux sites web de diffuser des publicités basées sur l’historique de navigation des utilisateurs, à moins que ces derniers ne la désactivent manuellement. Le déploiement a commencé avec Chrome 115, qui prend en charge l’API Topics de Google, permettant aux sites web d’obtenir les intérêts des utilisateurs directement depuis le navigateur. Cela remplace le suivi basé sur les cookies et les sites web visités. Le processus de consentement varie en fonction de la localisation des utilisateurs et des lois locales ➡️ Jerry Dischler, VP de Google, a admis que pour certaines requêtes, l’entreprise pouvait avoir augmenté le prix des publicités jusqu’à 10%. Un responsable de Google a admis avoir modifié les prix des publicités pendant les enchères pour atteindre les objectifs de revenus, augmentant parfois les prix jusqu’à 10 %. Plus de 60 % des revenus de Google proviennent des annonces du Réseau de Recherche, et les annonces de recherche ont rapporté plus de 100 milliards de dollars à l’entreprise en 2020. Cette admission a été faite lors du procès antitrust du ministère américain de la Justice. 📱 L’ACTUALITÉ SOCIAL COMMERCE 📱 ➡️ Tiktok France : NCC Group a été choisi pour assurer la sécurité des données de la plateforme pour les pays de l’UE. Le Projet Clover de TikTok vise à renforcer la protection des données de ses utilisateurs européens. Trois nouveaux centres de données sont en construction en Europe, avec un premier opérationnel à Dublin. Une entreprise de cybersécurité, NCC Group, effectuera un audit indépendant des contrôles et protections des données, surveillera les flux de données et signalera les incidents. ➡️ Emu, la nouvelle intelligence artificielle surpuissante, développée par Meta. Meta a développé un modèle d’intelligence artificielle puissant à la Midjourney, nommé Emu. Elle propose de générer des images à partir d’un simple texte. Instagram et Whatsapp seront les premières applications à en profiter. ➡️ Meta : une réflexion autour d’un abonnement payant sans publicité pour Facebook et Instagram. Meta envisage la création d’abonnements payants pour Facebook et Instagram, offrant ainsi aux utilisateurs de l’Union européenne des versions sans publicités. Cela fait suite à la réglementation de l’UE, notamment le Digital Services Act (DSA), qui vise à réduire les publicités ciblées. L’abonnement permettrait également à Meta de répondre aux préoccupations concernant la vie privée et les contrôles réglementaires en offrant une alternative à ses services publicitaires basés sur l’analyse des données personnelles. Cette initiative s’inscrit dans un contexte où les entreprises technologiques se conforment davantage aux réglementations de l’UE. ➡️ Les dépenses publicitaires sur Instagram sont en passe de dépasser celles de Facebook. Instagram est en bonne voie pour surpasser Facebook dans un avenir proche, et devenir la plus grande plateforme de médias sociaux au monde en termes de revenus publicitaires, selon les prévisions. Une croissance annuelle des dépenses publicitaires estimée à 19,5% pour 2023 et à 16% pour 2024. ➡️ Meta étend son programme de vérification aux entreprises leur permettant de bénéficier d’une meilleure

Mensuelle e-commerce n°32 : Septembre 2023

Quelles sont les nouveautés e-commerce et publicitaires du mois d’août 2023 ? En tant que solution dédiée à la performance produit des e-commerçants, nous avons choisi de vous partager chaque mois, une sélection de sujets issus de notre veille.  📰 L’ACTUALITÉ MARCHÉ 📰 ➡️ 81% des sites e-commerce vendent sur plusieurs marchés, dont 18% sur 11 marchés différents selon le dernier rapport de Stripe. Selon le rapport de Stripe, la plupart des sites de vente en ligne opèrent sur plusieurs marchés, avec 18 % vendant sur plus de 11 marchés. Le commerce international est stimulé par l’essor des exportations numériques et physiques via les canaux en ligne. 50% des dirigeants pensent que la gestion d’une activité internationale est plus facile aujourd’hui, et 66% envisagent d’étendre leurs activités à l’étranger dans les deux prochaines années. 89% estiment que l’accès accru aux technologies est essentiel pour l’expansion internationale. Les entreprises ciblent des marchés en croissance comme l’Asie du Sud-Est, l’Amérique du Sud et l’Inde. Les consommateurs sont également ouverts aux achats internationaux, avec 68% prêts à acheter des biens matériels et 59% des services numériques auprès d’entreprises étrangères, ces chiffres étant encore plus élevés chez les 18-34 ans, avec 76% et 74% respectivement. ➡️ Ayden enregistre la croissance des ventes en ligne la plus lente jamais enregistrée avec 39% de CA en moins que prévu. Le fournisseur de solutions de paiement Adyen a connu une baisse de 28 % de ses actions suite à des résultats décevants pour le premier semestre 2023, marqués par une croissance des ventes à un niveau historiquement bas. La société a enregistré une performance en deçà des attentes, ce qui a entraîné une chute significative de sa valeur boursière. ➡️ Le trafic des plus gros sites e-commerce français, en baisse de 8% en 2023, par rapport à 2022.  Une étude de Similarweb révèle que les 339 plus grands sites d’e-commerce français ont connu une baisse de 8% des visites en 12 mois. Seuls 26% ont augmenté leur trafic, indiquant un changement dans les habitudes de consommation et une baisse globale de la demande. Parmi les marketplaces les plus visitées par les clients français, seule la moitié a connu une augmentation de trafic, tandis que d’autres ont affiché des baisses significatives. Certains secteurs, comme les courses en ligne, l’auto-moto et le voyage, ont été moins touchés, tandis que la maison, la beauté et la parapharmacie ont enregistré des baisses plus importantes. Les produits naturels et respectueux de l’environnement semblent être en croissance, avec des sites comme aroma-zone.fr et typology.com en augmentation. ➡️ Les dépenses publicitaires mondiales sont en passe de croître de 4,4% pour atteindre 935 milliards de dollars en 2023.  Les dépenses publicitaires mondiales devraient augmenter de 4,4% pour atteindre 963,5 milliards de dollars en 2023, puis augmenter de 8,2% pour dépasser 1 000 milliards de dollars en 2024, selon le World Advertising Research Center (WARC). Cependant, seulement cinq entreprises porteront ce poids. Cette croissance marque un tournant malgré des défis économiques comme les taux d’intérêt élevés, l’inflation, les conflits militaires et les catastrophes naturelles. Les données proviennent d’une enquête mondiale couvrant 100 marchés, combinée aux revenus publicitaires de 40 grands propriétaires de médias. 🔎 L’ACTUALITÉ GOOGLE ET BING 🔎 ➡️ Google introduit 3 nouvelles fonctionnalités d’IA pour améliorer le Search Generative Experience. Google a dévoilé trois nouvelles fonctionnalités alimentées par son intelligence artificielle générative dans le but d’améliorer l’expérience de recherche pour les utilisateurs. Ces fonctionnalités s’ajoutent à l’Expérience Générative de Recherche (SGE) de Google, introduite cette année. La première mise à jour ajoute plus d’images et des vidéos courtes aux résumés générés par l’IA. La deuxième mise à jour accélère considérablement la génération des résumés par l’IA. Enfin, Google a ajouté des dates de publication aux pages web liées aux textes générés par l’IA pour fournir plus de contexte aux utilisateurs. Ces avancées soulèvent des questions sur leur impact sur le référencement organique et sur la manière dont l’IA façonne la recherche en ligne. ➡️ Yahoo va fermer l’ensemble de sa régie publicitaire à Paris et supprimer 60% de ses effectifs en France. Yahoo va réduire ses effectifs en France de 60 %, fermant sa régie publicitaire à Paris et éliminant 34 postes sur 57 d’ici fin août. L’équipe éditoriale dédiée au portail d’informations de Yahoo restera en place. Cette décision s’inscrit dans le cadre d’un plan mondial de réduction des effectifs de Yahoo, avec la suppression de 1 600 emplois cette année sur un total de 8 000. Yahoo a du mal à rivaliser avec Google et Meta dans le domaine des espaces médias et des technologies publicitaires, entraînant des changements dans sa stratégie commerciale. ➡️ Google va automatiquement transférer les campagnes publicitaires pour les véhicules vers Performance Max.  Google annonce un changement pour les acteurs de l’automobile afin de mieux répondre à la transition des achats de voitures en ligne. De plus en plus de consommateurs commencent leur processus d’achat de voitures en ligne, avec 79 % des récents acheteurs de voitures neuves utilisant un moteur de recherche dans leur parcours d’achat. Google migrera automatiquement, en Septembre, les campagnes d’annonces smart Shopping de véhicules vers son nouveau produit Performance Max. Cela permettra aux annonceurs automobiles de toucher les clients sur plusieurs canaux, d’optimiser les conversions en ligne et hors ligne, et d’obtenir de nouvelles données sur leur public. 📱 L’ACTUALITÉ SOCIAL COMMERCE 📱 ➡️ Elon Musk annonce le lancement du programme de monétisation « Ads Revenus Sharing » de X. Elon Musk annonce le lancement du programme de monétisation « Ads Revenue Sharing » de X (anciennement Twitter) pour les créateurs éligibles à l’échelle mondiale. Le programme vise à distribuer 5 millions de dollars lors de la première série de paiements aux créateurs, cumulatifs à partir de février. Pour être éligibles, les utilisateurs X doivent s’abonner à Blue (anciennement Twitter Blue), avoir 15 millions d’impressions sur leurs publications cumulées au cours des 3 derniers mois et au moins 500 abonnés. Les paiements sont basés sur les revenus générés par les publicités dans les réponses aux publications des créateurs. Des règles strictes sont