Mensuelle e-commerce n°6 : Août 2021

Publié le 30 août 2021 par Mahée Rodriguez
En tant qu'expert SEA e-commerce, nous avons choisi de vous partager, chaque mois, un récapitulatif de l'actualité e-commerce. La mission ? Mettre à votre disposition notre expertise secteur !

 

 


 

On rembobine

 

 

GOOGLE

 

 

 

Google lance une solution de recherche dédiée aux sites e-commerce pour améliorer la découverte de produits et réduire l'abandon de la recherche

 

Selon une étude réalisée par Harris Poll, chaque année, les plateformes e-commerce perdent environ 300 milliards de dollars à cause de l’abandon de recherche.

 

D'où vient ce manque à gagner ?

 

Dans la plupart des cas, un utilisateur quitte un site e-commerce alors qu’il est en train de chercher un produit car les outils de recherche ne sont pas optimisés. En effet, plus de 9 consommateurs sur 10 affirment avoir obtenu des résultats non pertinents alors qu’ils cherchaient un produit en ligne durant ces 6 derniers mois.

 

Un manque à gagner qui a entraîné Google à trouver des solutions face à ce problème en proposant une solution de recherche dédiée aux sites e-commerce : Google Cloud Retail Search.

 

Un outil personnalisable qui va permettre aux e-commerçants de mieux comprendre l’intention d’achat sur leur site et application en proposant une fonctionnalité de recherche de qualité Google sur leur propre catalogue produit. Une solution qui va donc créer une expérience de recherche beaucoup plus optimisée et donc plus agréable pour le consommateur. 

 

En tant que bêta-testeur, la chaîne américaine Macy’s a déjà pu affirmer que Google Cloud Retail Search leur a permis de constater une amélioration des taux de clics et des revenus par visite. Enfin une possibilité “d’offrir l'expérience à laquelle nos clients s'attendent” a déclaré Jilberto Soto , directeur de la gestion des produits chez Macy's.

 

La solution pourrait même créer un cercle vertueux autour de la consommation en ligne puisque 53% des acheteurs qui trouvent les produits qu'ils recherchent se procurent également d'autres articles dans la même boutique en ligne.

 

Une annonce qui colle parfaitement avec la méthode SteerFox. En tant que solution croissance e-commerce, il est dans notre ADN de privilégier l’approche catalogue produit pour exploiter le potentiel individuel de vente de chacune de vos références.

 

 

PINTEREST

 

 

Pinterest lance de nouveaux outils pour permettre aux e-commerçants de développer l’affiliation en tant que canal d’acquisition.

 

Dans la course des plateformes sociales à devenir de vrais acteurs e-commerce à part entière, Pinterest développe de nouveaux outils dédiés au shopping en ligne. "Les utilisateurs viennent sur notre plateforme pour faire du shopping", affirme Pinterest.

 

La société a annoncé la sortie en version bêta d’un outil permettant de faciliter la mise en place de partenariats rémunérés entre les e-commerçants et les influenceurs. 

 

Il y a quelques mois, la plateforme sociale lançait les « Épingles Idées ». A l’image des stories, les épingles idées permettent aux créateurs de contenu d’interagir avec leur audience. Désormais, les « Épingles Idées » permettront aux créateurs de contenu, souvent des influençeurs, de percevoir des commissions de vente grâce aux liens d’affiliation.

 

Le principe est simple.

 

Les créateurs d’épingles idées pourront taguer des produits à choisir parmi les millions d’épingles produits déjà disponibles sur la plateforme.

 

Quel avantage pour les e-commerçants ?

 

Pinterest affirme que les utilisateurs de la plateforme seraient “89 % plus susceptibles de manifester leur intention d’acheter des produits tagués dans une épingle idée plutôt que dans une épingle produit standard”.

 

La plateforme souhaite également proposer plus de transparence avec partenariats rémunérés et les placements de produits.

 

Bientôt disponible en France ?

 

A date, cette fonctionnalité n’est disponible que pour les comptes professionnels aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Elle devrait arriver en France et dans les autres pays dans les prochains mois.

 

Le développement de fonctionnalités shopping, rend Pinterest de plus en plus attractif en tant que canal d’acquisition à part entière. En tant qu’expert SEA, déjà 40% de nos clients ont activé ce levier d'acquisition pour diversifier leur audience et booster leur croissance e-commerce.

 

 

WALMART

 

 

Walmart va vendre ses technologies d’e-commerce à d’autres petits et moyens e-commerçants.

 

Grâce à un partenariat avec Adobe, Walmart développe sa marketplace et ouvre ses solutions e-commerce à d'autres retailers pour accélérer leur transformation numérique. 

 

Quel avantage pour les e-commerçants ?

 

Les retailers pourront vendre leurs produits directement sur la marketplace de Walmart, mais pas que. Ils pourront également intégrer les mêmes outils logistiques que la chaîne de supermarchés américaine, dans leur propre boutique en ligne. Des technologies d'enlèvement et de fulfillment en ligne et en magasin, disponibles dès le début de l’année prochaine. 

 

Des milliers de petits et moyens retailers clients d’Adobe, pourront par exemple afficher les créneaux disponibles pour le retrait ou proposer à leurs employés des outils mobiles pour composer les commandes

 

Un service sous forme d’abonnement qui pourrait permettre aux retailers d’atteindre de nouveaux clients en tirant parti des services de livraison rapides de Walmart. 

 

Quel intérêt pour Walmart ?

 

L'intérêt est double. Au-delà du fait de générer de nouveaux revenus issus de sa marketplace qui compte actuellement environ 100 000 vendeurs, c’est également l’opportunité de concurrencer Amazon sur son propre terrain.

 

Amazon représente à date un levier d’acquisition SEA pour plus de 1 client sur 2 chez SteerFox. Au-delà du géant Américain, les marketplaces en général sont des leviers d'acquisition SEA avec beaucoup de potentiel.

 

Quel avantage pour les e-commerçants d'activer des campagnes publicitaires sur une marketplace en plus de leur simple présence ?

 

Être présent sur une marketplace permet de toucher des audiences complémentaires et de générer plus de revenus. Cependant n’oubliez pas que les acheteurs ne sont pas vos clients mais les clients de la marketplace. Au contraire, activer des campagnes publicitaires sur marketplace permet de se créer une base de clients directs et de rester propriétaire des data associées.

 

 

SEA

 

 

Les prévisions des investissements publicitaires par levier

 

De nombreuses études d’organismes spécialisés ou de grands acteurs dans le secteur publicitaire nous ont permis d’extraire les prévisions des investissements par levier. Quels leviers ont été les plus populaires en 2021, et lesquels le seront en 2022 ?

 

Zenith prévoit une progression des investissements publicitaires mondiaux de +11,2% en 2021, +6,9% pour 2022 et +5,6% pour 2023, par rapport à l’année 2020.

 

  • La télévision

 

A l'échelle mondiale, la télévision continue de séduire. Les investissements publicitaires internationaux sur la télévision devraient revenir à la croissance après une baisse de plus de 8% en 2020. Zénith prévoit 1% de croissance à échelle mondiale.

 

Pour l’hexagone, GroupM prévoit +7,2% de croissance des investissements publicitaires TV en 2021 après une chute de 9 % en 2020. Pour les années suivantes, la courbe devrait croître de 0,4 % par an, en moyenne, jusqu'en 2026. « En Europe, et surtout en France, c'est aujourd'hui encore le média le plus économique en termes de coût pour mille contacts (...), mais aussi celui sur lequel le retour sur investissement est le plus clair de toute l'industrie » affirme Gautier Picquet, COO de Publicis

 

Et pour la publicité numérique ? Zénith prévoit +19% des investissements publicitaires en 2021.

     

  • Le search

 

Le search, tous moteurs de recherche confondus, devrait croître de 19% cette année par rapport à l’année passée. Un levier qui continue d’attirer les annonceurs puisque 45% des internautes cliquent en premier sur les résultats sponsorisés Google Ads (IFOP).

 

  • Le Social Media 

 

Pour la première fois, la publicité sur les plateformes sociales dépassera le search avec +25% d’investissements publicitaires en 2021.

 

  • Le display

 

Le display est l’un des rares formats dont les investissements publicitaires des annonceurs devraient diminuer. Zénith estime cette baisse à -15% par rapport à 2021.

 

Au-delà des différents leviers SEA, quel format est le plus populaire ? C’est le format vidéo qui remporte haut la main la compétition. Zénith prévoit que la vidéo en ligne sera le canal numérique à la croissance la plus rapide avec une augmentation de +26% en 2021.

 

Des prévisions favorables pour la panorama 2021 et 2022 du SEA.

 

 

YOUTUBE

 

 

YouTube rachète Simsim, une plateforme qui met en relation les petites entreprises, les influenceurs et les clients à travers le social commerce

 

Avec ses 2 milliards d’utilisateurs par mois, Youtube veut développer son axe e-commerce et s’adresser aux petits et moyens annonceurs.

 

Dans cette optique, YouTube a ce mois-ci, annoncé le rachat de SimSim, une start-up basée à Gurgaon en Inde. Une entreprise dont l’objectif est d'aider les petites entreprises à développer leur présence en ligne à travers le contenu vidéo grâce à leur plateforme de mise en relation entre les entreprises locales, les influenceurs et les clients.

 

 

Selon Gautam Anand, vice-président de YouTube Asie-Pacifique, l’acquisition de SimSim par YouTube permettrait d’aider les petits vendeurs et les marques de profiter de la puissance de la vidéo atteindre de nouveaux clients.

 

« Faire partie de l'écosystème YouTube et Google renforce simsim dans sa mission » ont déclaré les cofondateurs de Simsim, Amit Bagaria, Kunal Suri et Saurabh Vashishtha.

 

Selon TechCrunch, la start-up indienne aurait été achetée par Google pour plus de 70 millions de dollars. Une opportunité pour YouTube, qui présentait déjà de l’engouement pour le marché indien lors du lancement des Shorts, de se développer sur ce marché : "Nous nous engageons à apporter le meilleur de YouTube en Inde et à développer la communauté des créateurs en facilitant le démarrage de la nouvelle génération de créateurs mobiles" selon Gautam Anand.

 

En 2020, YouTube a permis aux marques d'augmenter leur notoriété de 14 % (Hubspot). Le développement de l’axe shopping de YouTube devrait entraîner cette tendance à croître pour 2021 et 2022.

 

En tant que solution croissance e-commerce, nous sommes au premier rang pour voir et prévoir les tendances digitales émergentes. La vidéo est un format qui connaît un succès fulgurant et encore en pleine expansion.

 

 

SENIORS

 

 

Les seniors addict : une audience de passionnés par le digital

 

La génération X, c’est celle qui a connu le premier navigateur web. Aujourd’hui, ces personnes ont 55 ans et une partie non négligeable d’entre elles sont digital addicts.

 

"J'adore YouTube ! Je suis fan de YouTube” - Joan, 64 ans.

 

Google a lancé une étude en collaboration avec le cabinet d'études de marché Known pour comprendre les seniors et l’usage du digital dans leur quotidien. L’étude est menée aux États-Unis auprès de 4 415 seniors numériques âgés de 55 ans et plus.

 

Quelles sont les tendances d’usage du web auprès des seniors ?

 

86% des seniors qui utilisent le web sont des passionnés qui passent au moins 6h par jour sur internet et possèdent en moyenne 5 périphériques. Et d’après Maude, une des personnes interrogée pour l’étude, âgée de 77 ans, ce n’est pas par choix mais par nécessité : "Le digital va s'inscrire dans la durée, et tous les enseignements sont bons à prendre.”

 

Quels sont les facteurs de motivation à utiliser le digital pour les seniors ?

 

Si les raisons sont nombreuses, trois d’entre elles sortent du lot :

 

  • Rester en contact avec leurs amis et leur famille (91 %)
  • Gérer leurs finances (87 %)
  • Améliorer leur santé et leur bien-être (73 %)

 

Quels conseils pour toucher cette audience ?

 

Certaines marques ont dû s'adapter pour continuer de toucher cette audience. Par exemple, Aetna, compagnie d’assurance Américaine a réorganisé sa stratégie publicitaire et réorienté ses investissements publicitaires pour se tourner vers le digital.

 

En tant que solution croissance e-commerce, nous devons adapter la stratégie publicitaire de nos clients qui ont pour cible les seniors addicts. D’une part, cela passe par une diversification de leur acquisition aux multi-leviers SEA pour toucher des audiences complémentaires. D’autre part, cela passe par une approche catalogue produit : notre plateforme évalue le potentiel de vente de chaque produit sur chaque canal en fonction de milliers de data marché.

 

 


 

Le chiffre du mois 💯

 

18%

 

 

18% français reçoivent un colis au moins une fois par semaine

 

LSA en partenariat avec Stuart, la société de livraison, a récemment publié un graphique résultant d’une étude sur la fréquence de livraison de colis à domicile :

 

  • 6% des Français reçoivent un colis à domicile plusieurs fois par semaine
  • 12% des Français reçoivent un colis à domicile une fois par semaine
  • 23% des Français reçoivent un colis à domicile plusieurs fois par mois
  • 23% des Français reçoivent un colis à domicile au moins une fois par mois
  • 31% des Français reçoivent un colis à domicile moins d’une fois par mois
  • 3% ne reçoivent jamais de colis à domicile

 

 


 

Evénement de la rentrée 🏆

 

DNVB Connect

 

 

L'événement dédié aux entreprises D2C se tiendra le 23 Septembre 2021 aux Salons Hoche à Paris.

 

Rencontrez des experts du secteur grâce à plusieurs méthodes de networking : des talks, des workshops, des repas, des rendez-vous, etc…

 

C’est l’occasion de rencontrer Yoan, Geoffrey et Christopher de SteerFox pour échanger sur vos méthodes d’acquisition et votre potentiel croissance e-commerce.

 

Pour vous inscrire à DNVB Connect, c’est par ici.

 


 

Ca vous a plu ? RDV le mois prochain !

 

 

 

A propos Mahée Rodriguez