Quelles sont les nouveautés e-commerce du mois d’Avril ?

En tant que solution dédiée à la performance produit des e-commerçants, nous avons choisi de vous partager chaque mois, une sélection de sujets issus de notre veille. Au programme : lancement d’un abonnement payant Meta, offre d’accompagnement par la CNIL, l’IA chez Microsoft et Google, bonnes pratiques pour votre acquisition e-commerce, etc…

Sommaire

ABONNEMENT META & INSTAGRAM

Meta et Instagram ont sorti leur abonnement payant “Meta Verified” en Australie et Nouvelle-Zélande.

Facebook et Instagram ont lancé leur abonnement payant « Meta Verified » en Australie et en Nouvelle-Zélande, comme annoncé par Mark Zuckerberg, PDG de Meta. 

Cette première semaine de déploiement permettra de tester la volonté des utilisateurs de payer pour des fonctionnalités qui étaient jusqu’à présent gratuites sur les réseaux sociaux. 

Les abonnés australiens pourront demander un badge bleu en fournissant une pièce d’identité officielle, ce qui leur offrira une protection contre tout risque d’usurpation de leur identité, un accès direct au service client et davantage de visibilité. Cette nouvelle fonctionnalité vise à “renforcer l’authenticité et la sécurité des services”, selon Mark Zuckerberg. 

Mais il est probable que la société mère Meta expérimente cet abonnement pour faire face à une baisse de ses revenus publicitaires. Le service coûtera 11,99 dollars (11,30 euros) par mois aux utilisateurs qui y souscriront sur Internet et 14,99 dollars pour ceux qui passeront par les applications mobiles. Meta prévoit de déployer progressivement l’accès à Meta Verified sur Facebook et Instagram et d’atteindre 100% de disponibilité dans les sept premiers jours du déploiement. 

Meta rejoint ainsi d’autres réseaux sociaux, tels que TikTok et Twitter, qui proposent également des offres payantes pour certifier l’authenticité d’un compte

Cependant, il est important de noter que cette nouvelle fonctionnalité payante pourrait ne pas être bien accueillie par tous les utilisateurs, en particulier ceux qui ont l’habitude d’utiliser les réseaux sociaux gratuitement. Il est donc crucial pour Meta de trouver un équilibre entre les fonctionnalités payantes et gratuites pour satisfaire tous les utilisateurs. 

En fin de compte, l’objectif de Meta est de renforcer l’authenticité et la sécurité de ses services, tout en générant des revenus supplémentaires grâce à l’abonnement payant. Il sera intéressant de voir comment cette nouvelle fonctionnalité sera accueillie en Australie et en Nouvelle-Zélande, et si elle sera déployée sur d’autres marchés à l’avenir.

Source : https://100media.themedialeader.fr/

NOUVEL ACCOMPAGNEMENT CNIL

La CNIL propose une nouvelle offre d’accompagnement dédiée aux entreprises numériques à fort potentiel économique ou innovant !

La CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) a lancé un nouvel accompagnement renforcé destiné aux entreprises du numérique présentant un fort potentiel de développement économique ou d’innovation. 

L’objectif de cet accompagnement est de conseiller ces entreprises sur la manière de traiter leur données en accord avec leur cœur d’activité et leurs obligations de protection des données

Pour se faire, les équipes de la CNIL pourront se déplacer et intervenir directement au sein des entreprises. Cela leur permet d’échanger directement avec les personnes concernées et de comprendre les réalités du terrain ainsi que les difficultés rencontrées. 

L’accompagnement renforcé s’articulera autour de trois principales modalités : 

  1. un appui juridique et technique, 
  2. une revue de conformité des traitements mis en œuvre,
  3. des actions de sensibilisation aux enjeux de la protection des données. 

Les entreprises sélectionnées bénéficieront de réponses pragmatiques, concrètes et rapides adaptées à leur situation. Elles bénéficieront également de conseils concernant la sécurité juridique sur leurs activités impliquant des données personnelles. 

La CNIL précise que cet accompagnement ne saurait se substituer à la mise en place d’une gouvernance de la conformité, qui est une condition nécessaire pour en bénéficier. 

Les entreprises retenues seront accompagnées de manière échelonnée pour une durée de six mois chacune. 

Les critères de sélection sont : 

  • la mise en œuvre par l’entreprise de produits, services ou procédés innovants, 
  • l’impact des traitements de l’entreprise sur les personnes, 
  • la taille et la pérennité de l’entreprise, 
  • l’engagement dans la conformité RGP,
  • les questions juridiques, sociétales ou éthiques soulevées par les traitements mis en œuvre par les entreprises. 

Si vous êtes intéressé, dépêchez-vous : les entreprises candidates doivent envoyer leur dossier de candidature à la CNIL avant le 3 avril 2023. 

La CNIL examinera le dossier au regard des critères de sélection exposés ci-dessus et les entreprises retenues bénéficieront d’un accompagnement renforcé qui débutera durant le 2e trimestre 2023.

Source : https://www.cnil.fr/fr/

MICROSOFT BING

Microsoft a partagé 5 astuces pour utiliser le nouveau Bing et l’intelligence artificielle déployée “Bing AI Chat”.

Microsoft utilise désormais de l’intelligence artificielle sur son moteur Bing, intitulé Bing AI Chat. Cet outil utilise GPT-4, la dernière version de ChatGPT dont nous vous parlions dans la dernière newsletter.

Pour vous aider à vous servir de cette IA et à gagner en productivité, Frank X. Shaw, directeur de la communication de Microsoft, vous partage 5 exemples de prompts. Qu’est-ce qu’un prompt ? Un prompt est tout simplement l’instruction que vous envoyez à l’IA sous forme de texte.

Le premier prompt permet de préparer une interview en générant des idées de questions et de réponses. Il est possible de demander à Bing de générer des questions en fonction du ton de la personne interviewée. Par exemple, Joanna Stern, journaliste au Wall Street Journal, a utilisé Bing pour préparer les questions de l’interview du PDG de Microsoft, Satya Nadella. Elle a demandé : « Avec le ton de Joanna Stern, générez une liste de 10 questions d’entretien pour Satya Nadella sur l’IA et sur le nouveau Bing ».. Frank X. Shaw a également demandé à Bing de l’aider à préparer une interview de podcast avec Kara Swisher en lui demandant : « Sur la base de ses écrits et podcasts les plus récents, donnez-moi 10 questions que je devrais anticiper ».

Le deuxième prompt permet de surveiller les dernières retombées médiatiques sur une entreprise. Il est possible de demander à Bing : « Quelles sont les dernières nouvelles concernant <X> aujourd’hui ? » ou « Quel est le ton général de ces articles ? ». 

Le troisième prompt est utile pour trouver de l’inspiration pour les publications sur les réseaux sociaux. Il est possible de demander à Bing de générer des idées de tweets ou de posts LinkedIn en fonction d’un sujet ou d’une fonctionnalité de produit. Par exemple, « Génères quelques idées de tweet pour <entreprise> à propos de <fonctionnalités du produit> » ou « Prends les informations suivantes et transforme-les en une publication Linkedin : <copiez et collez le texte> », puis « Peux-tu le réécrire en le rendant plus attractif ? ».

Le quatrième prompt permet de trouver des titres impactants pour les articles de blog. Il est possible de demander à Bing de suggérer des idées de titres en fonction du contenu de l’article. Par exemple, « Suggère-moi quelques idées de titres pour ce qui suit : <copiez-collez votre texte dans le chat Bing> ». 

Enfin, le cinquième prompt permet de générer des FAQ pour un texte ou un lien. Il est possible de demander à Bing de suggérer cinq FAQ en fonction du texte ou du lien. Par exemple, « Suggère-moi cinq FAQ pour <texte ou lien> ».

Comme vous le voyez, ces prompts vous permettent d’utiliser l’IA de Bing pour vous inspirer et travailler plus vite. Et vous n’êtes pas limité par ces quelques exemples, vous pouvez inventer de nouveaux prompts qui correspondent à vos besoins. La seule limite est votre imagination !

Source : https://www.abondance.com/

NOUVEAUTÉS INSTAGRAM

Instagram sort 2 nouveaux formats publicitaires : Reminder Ads et Promoted Results, pour toucher un public plus ciblé.

Deux formats publicitaires inédits débarquent sur Instagram : les Reminder Ads et les Promoted Results.

Instagram, plateforme incontournable pour les professionnels du digital, ne cesse d’évoluer pour offrir de nouvelles opportunités aux annonceurs. Avec ses deux nouveaux formats publicitaires : les Reminder Ads et les Promoted Results, Instagram souhaite permettre aux marques de toucher leur public de manière plus ciblée et efficace. Ces fonctionnalités seront bientôt disponibles pour tous les annonceurs à l’échelle mondiale dans les prochains mois.

En quoi consistent exactement ces nouveaux formats publicitaires ?

Les Reminder Ads sont des annonces de rappel, tandis que les Promoted Results sont des annonces qui apparaissent directement dans les résultats de recherche.

Plus précisément, les Reminder Ads offrent aux annonceurs la possibilité d’annoncer, de rappeler et de notifier les utilisateurs de futurs événements ou lancements susceptibles de les intéresser. Instagram a testé cette fonctionnalité avec des marques telles que Starz, permettant aux entreprises de créer de l’anticipation et de la considération pour des moments à venir. Les utilisateurs d’Instagram pourront également s’inscrire aux rappels et recevoir trois notifications d’Instagram la veille, 15 minutes avant et au moment de l’événement.

Quant aux Promoted Results, ils concernent les résultats de recherche (et non le fil Explorer d’Instagram). Avec cet outil, Instagram teste le déploiement d’annonces dans les résultats de recherche pour atteindre les utilisateurs qui cherchent activement des entreprises, des produits ou du contenu. Ces annonces s’afficheront dans le fil de résultats que les utilisateurs peuvent faire défiler lorsqu’ils cliquent sur une publication à partir des résultats de recherche. Instagram prévoit de lancer cette fonctionnalité à l’échelle mondiale dans les prochains mois.

En somme, ces deux nouveaux formats publicitaires offrent aux entreprises de nouvelles opportunités pour atteindre leur public cible et promouvoir leurs produits ou services de manière plus ciblée et efficace.

Sources :
https://www.leptidigital.fr/

GOOGLE BARD

Google a lancé en expérimentation, aux Etats-Unis et au Royaume Uni, son intelligence artificielle Bard pour faire face au ChatGPT.

Google dévoile Bard, sa réponse à ChatGPT, désormais disponible aux États-Unis et au Royaume-Uni. Cette intelligence artificielle (IA) offre des réponses adaptées à des requêtes complexes.

Voici un exemple.

Requête : « give me ideas on how to introduce my daughter to fly fishing »

Résultats :
1. Start with the basics. Before you even take her to a body of water, teach her the basics of fly casting and how to tie basic knots. This will give her a foundation to build on when she’s actually fishing.
2. Choose the right location. When you’re ready to take her fishing, choose a location that is suitable for beginners. A small pond or stream with plenty of fish is a good option.
3. Be patient. Learning how to fly fish takes time and practice. Be patient with your daughter and don’t get discouraged if she doesn’t get it right away.

L’IA est capable de proposer plusieurs réponses à une même question, offrant ainsi un choix de « brouillons » pour sélectionner le meilleur point de départ. Cette approche ajoute de la diversité via ses multiples possibilités.

Le lancement de Bard au Royaume-Uni et aux États-Unis permettra à Google d’améliorer son modèle grâce aux retours des utilisateurs. Car pour le moment, Google insiste sur le fait que Bard est une expérimentation et que des réponses inattendues peuvent survenir. Pour améliorer le modèle, les utilisateurs peuvent donner leur avis sur les réponses. Si les réponses ne leur conviennent pas, ils peuvent toujours accéder aux résultats classiques du moteur de recherche via un bouton « Google it ».

Comme ChatGPT, Bard permet de poursuivre naturellement une conversation, en gardant en mémoire les échanges précédents. Cependant, cette capacité est parfois limitée volontairement pour éviter les réponses inexactes ou inattendues. Un bouton permet également de générer une nouvelle réponse si celle proposée n’est pas satisfaisante.

Si vous voulez accéder à Google Bard mais que vous n’êtes pas situé au Royaume-Uni ou aux États-Unis, vous pouvez utiliser un VPN pour simuler une géolocalisation dans l’un de ces pays. Actuellement, Bard fonctionne uniquement en anglais, mais d’autres langues et pays seront bientôt pris en charge. Pour essayer Google Bard, rendez-vous sur le site officiel : bard.google.com.

Sources :
https://www.blogdumoderateur.com/

LIVRAISON A DOMICILE

Découvrez les enjeux de la livraison à domicile, un facteur devenu primordial lors de la prise de décision d’achat des internautes.

L’essor du e-commerce entraîne une évolution des attentes des consommateurs en matière de livraison à domicile. Descartes, leader mondial des solutions SaaS pour la logistique, propose des solutions pour aider les entreprises à relever ces défis et à se démarquer de la concurrence.

Pour obtenir des insights sur les attentes des e-consommateurs en matière de livraison, Descartes s’est associé à Sapio Research pour effectuer une étude auprès de 1 000 e-acheteurs français.

Cette étude révèle que 44 % des consommateurs achètent en ligne au moins toutes les deux semaines, soit une hausse de 14 % par rapport à la période 2021/2022. De plus, 49 % prévoient d’augmenter la fréquence de leurs achats en ligne, que les colis soient livrés directement à domicile ou par l’intermédiaire de points relais.

Le coût de la livraison est un facteur déterminant pour les e-acheteurs, qui privilégient souvent la livraison la moins coûteuse, quitte à se rendre dans un point relais. Les problèmes de livraison représentent 65 % des plaintes des consommateurs, et les délais de livraison sont une préoccupation majeure. Parmi les 1 000 consommateurs interrogés, les deux tiers ont rencontré des problèmes de livraison au cours des trois derniers mois, et 25 % ont perdu confiance envers le vendeur concerné.

Pour se différencier de la concurrence, les entreprises s’adaptent aux attentes des consommateurs en proposant des suivis de livraison détaillés et des alternatives écologiques. En effet, 76 % des consommateurs prennent en compte l’environnement lors du processus d’achat, bien que seulement 15 % considèrent ce critère comme déterminant.

En résumé, le développement du e-commerce implique une adaptation constante des entreprises pour répondre aux attentes des consommateurs en matière de livraison. Les résultats de l’étude menée par Descartes et Sapio Research soulignent l’importance de la livraison dans le succès du e-commerce et la nécessité pour les entreprises de proposer des options de livraison multiples et adaptées aux besoins et aux préférences des consommateurs.

Sources : https://www.bfmtv.com/

ETUDE DU MOIS

Face à l’inflation, les consommateurs français vont adapter leurs habitudes d’achats pour minimiser les coûts : promotions, livraisons, …

Webloyalty, créateur de portails e-shopping, dresse un bilan des événements majeurs de 2022 et présente les principales leçons de l’année pour le secteur du e-commerce

Voici les enseignements majeurs de 2022 :

  • L’année 2022 a connu une baisse globale de 7% des transactions en ligne par rapport à 2021.
  • Une tendance à la baisse qui se retrouve dans plusieurs secteurs d’activité, notamment dans l’alimentaire (-12%), la maison (-8%) et la mode (-15%).
  • En revanche, les voyages (+38%) et la billetterie en ligne (+78%) ont connu une forte augmentation.
  • Les habitudes des Français ont été bouleversées par les confinements successifs. Cependant, après deux ans marqués par la pandémie de Covid-19, les loisirs ont retrouvé leur attractivité en 2022.
  • Profondément ancré dans les habitudes de consommation des Français depuis des années, le mobile est devenu un outil indispensable dans le processus d’achat des consommateurs et représente désormais 52% des commandes en ligne (+11 pts vs 2021).
    Une donnée importante pour Rodolphe Oulmi, Directeur Général de Webloyalty, qui s’exprime à ce sujet :«Pour la première fois […] la part des transactions mobiles dépasse celle du desktop. Avec des smartphones omniprésents dans notre quotidien et des applications performantes et pensées « mobile first », les Français sont devenus de plus en plus réactifs et plus que jamais à l’affût des bonnes affaires. Une donnée précieuse pour les professionnels du e-commerce qui souhaitent attirer davantage de clients et leur proposer les meilleures offres, au bon moment et sur le bon canal. »

Voici maintenant les temps forts de l’année 2022 : 

  • 34% des achats en ligne ont été réalisés pendant la période des achats de Noël, des soldes d’hiver et d’été.
  • Les achats de Noël, les soldes d’hiver et les soldes d’été représentent respectivement 19%, 7% et 8% du volume total des transactions en ligne de l’année.
  • La journée du Black Friday (vendredi 25 novembre), marquée en 2022 par l’inflation, demeure la journée la plus dynamique de l’année.
  • Cependant, le Black Friday 2022 enregistre une baisse de 7% des transactions par rapport à l’édition 2021.
  • Signe de l’importance du Black Friday pour l’e-commerce français, le « Cyber Week-end » et « Cyber Monday » sont les deuxième et troisième dates les plus dynamiques de l’année.
  • Le lundi est le jour de la semaine où Webloyalty enregistre le plus grand volume de commandes.
  • Le mercredi et le dimanche complètent le podium des journées les plus dynamiques de la semaine pour l’e-commerce français.
  • Quant aux jours de la semaine les moins dynamiques, les acheteurs français s’abstiennent davantage les jeudi, vendredi et samedi.
  • En 2022, les French Days ont été un véritable temps fort pour les Français au premier semestre. Webloyalty recense une hausse de 6% pour l’édition du printemps. Cependant, l’édition de la rentrée connaît une baisse de 12% par rapport à 2021.

Concernant les chiffres clés de l’année, nous pouvons également citer l’étude de Pwc, qui révèle que dans ce contexte inflationniste, 46% des français recherchent des produits en promotions pour réduire leurs dépenses dans les 6 prochains mois. C’est deux fois plus que les chiffres de l’année précédente.

 

Sources : https://comarketing-news.fr/

CHIFFRE DU MOIS

61% des e-commerçants français prévoient une croissance de leur chiffre d’affaires cette année malgré le contexte d’inflation.

Malgré la crise, l’e-commerce français demeure optimiste. Selon une enquête menée par la Fevad, 61% des e-commerçants français anticipent une croissance de leur chiffre d’affaires en 2023, malgré les incertitudes économiques et internationales. En effet, 71% se disent plus ou autant optimistes que l’année précédente, soit une augmentation de 6 points par rapport à 2022.

Les projections pour 2023 montrent la résilience du secteur, avec 61% des décideurs envisageant une croissance de leur chiffre d’affaires et 25% estimant qu’il restera stable. Par ailleurs, 49% prévoient une augmentation de leur marge nette, malgré une baisse de rentabilité en 2022.

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est désormais la priorité d’investissement des e-commerçants, devant l’informatique et l’international. Les dirigeants continuent d’investir dans des secteurs d’avenir, avec 52% augmentant leurs investissements RSE, 51% pour l’informatique et 39% pour l’international.

En termes d’innovations, les e-commerçants misent en priorité sur l’intelligence artificielle (90 %), ChatGPT (84 %), et la Réalité virtuelle (58 %).

Concernant les ressources humaines, les e-commerçants se montrent plus prudents pour 2023 après deux années d’augmentation des effectifs. Près d’un tiers anticipent une hausse de leurs effectifs, tandis que 29% envisagent une baisse et 40% misent sur la stabilité.

Les difficultés de recrutement touchent 69% des répondants, notamment dans les secteurs de la data, de l’informatique et du marketing. Pour attirer des talents, 82% renforcent leurs engagements sociétaux, 78% s’engagent davantage pour la protection de l’environnement et 73% améliorent leur communication interne et externe. De plus, 63% ont revu leur politique salariale pour proposer des salaires plus attractifs.

Les principales préoccupations pour 2023 sont la hausse des coûts de transport et de livraison (76%), la baisse de la consommation des ménages (75%), les tensions sur les chaînes d’approvisionnement (72%) et la hausse des coûts de l’énergie (63%). Pour faire face à l’inflation, 83% ont augmenté leurs prix, 53% ont réduit leurs marges et 49% ont annulé ou reporté certains investissements.

Enfin, 60% des e-commerçants estiment que la guerre en Ukraine a eu un impact important sur leur activité, et 75% ne prévoient pas un retour à la normale avant 2024, voire 2025 pour 19% d’entre eux.

Sources :  https://comarketing-news.fr/

BILAN DU MOIS

Bilan 2023 sur les comportements d’achat en ligne : comment maximiser vos investissements en acquisition ?

Diversification de la consommation, essor des achats marketplaces, recherche de petits prix … 2022 a vu émerger de nouveaux comportements d’achats, 2023 les verra se généraliser !

Et face à un marché qui se complexifie, 2 annonceurs sur 3 affirment qu’ils se montreront plus prudents et plus exigeants que jamais sur leurs investissements et la maximisation de leur ROI.

 

C’est votre cas également ? 

Découvrez les résultats de notre étude sur les conséquences de ces changements sur le marketing d’acquisition en 2023. Et ce, à travers 10 secteurs e-commerce différents. L’objectif, décrypter le marché pour vous permettre d’être plus agile dans votre stratégie d’acquisition.📊


Tenté par une analyse de votre potentiel de croissance e-commerce ?

Faîtes analyser vos campagnes pour comprendre les opportunités inexploitées et recevoir un plan d’actions dédié.

[contact-form-7 id= »17331″ title= »contact-articles »]

Laisser un commentaire

Nouveau site, nouvelle identité, mêmes engagements pour votre croissance e-commerce 🚀
This is default text for notification bar