Mensuelle e-commerce n°23 : Décembre 2022

Quelles sont les nouveautés e-commerce du mois de Décembre ?

En tant que solution dédiée à la performance produit des e-commerçants, nous avons choisi de vous partager chaque mois, une sélection de sujets issus de notre veille. Au programme : nouvelles fonctionnalités dédiées au shopping en ligne, études des comportements d’achat, conseils pour améliorer les paiements en ligne, acquisition multi-leviers…

Sommaire

L'actualité à retenir... 🚀

BILAN E-COMMERCE

La FEVAD a publié son bilan sur les chiffres clés du 3éme trimestre 2022

Au troisième trimestre 2022, les ventes sur internet approchent les 36 milliards d’euros et le secteur comptabilise plus de 560 millions de transactions.*

C’est ce que nous rapporte la Fevad dans son dernier rapport, paru le 17 novembre dernier.

Ce chiffre impressionnant de 36 milliards l’est encore plus quand on sait que cela représente un bond de +16,8 % par rapport au 3ème trimestre de l’an dernier.

Produits ou services ?

Et bien si cette croissance de 16,8% est principalement dirigée par la vente de services (+28% pour le secteur du voyage et du loisir par rapport au même trimestre l’an dernier), la ventes en ligne de produits se stabilise (-2%).

Les ventes des secteurs de l’habillement, du mobilier/décoration et de la beauté retrouvent même des valeurs proches de celles obtenues l’année dernière.  Du côté des produits électroniques, les ventes en ligne sont en revanche en recul sur cette période, avec -15 % obtenu par rapport au 3e trimestre 2021. Un secteur qui rattrapera surement son retard au quatrième trimestre 2022 grâce au Black Friday et au CyberMonday fin Novembre. En effet, les produits électroniques sont les produits les plus vendus pendant cette période de promotions.

Où les shoppers font-ils leurs achats ?

Le rapport nous permet de confirmer l’attrait des utilisateurs pour les marketplaces, qui sont en progression de +5 %. 

Combien les shoppers dépensent-ils ?

Et bien le panier moyen du troisième trimestre a suivi le glissement des prix sur la même période. Il a augmenté de 7,3% par rapport au 3e trimestre 2021.

Enfin, les ventes sur mobile se démocratisent elles aussi, puisque ce device est en progression de +6 % par rapport au troisième trimestre de l’année 2021.

*Source : https://www.fevad.com/bilan-du-e-commerce-au-3eme-trimestre-2022-les-ventes-sur-internet-approchent-les-36-milliards-deuros/

AMAZON

Amazon devient le premier canal de recherche d’informations sur les produits

Le comportement des consommateurs en ligne est en constante évolution et ils n’hésitent plus à multiplier les points de contact pour mieux se renseigner et mieux acheter.

En effet, selon le rapport mondial 2022 de ChannelAdvisor, Amazon est devenu le premier canal d’information concernant les produits. 

Pour arriver à cette conclusion, le rapport se base sur les parcours numériques de plus de 5 000 consommateurs qui ont été interrogés en France, au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne et en Australie.

Plus précisément, le rapport mondial 2022 de ChannelAdvisor révèle que les consommateurs français interrogés utilisent avant tout Amazon et Google pour se renseigner sur les produits. Seulement 3 % d’entre eux font confiance aux réseaux sociaux.* De plus, près de la moitié d’entre eux (46 %) ont déclaré avoir fait un achat après avoir vu une annonce sur Amazon, signe révélateur du potentiel des publicités retail media.

Il est donc crucial pour les managers dans les domaines du e-commerce, du marketing, ou du digital de rester à l’écoute des dernières tendances de la plateforme afin de demeurer compétitifs.

Par ailleurs, si 9 consommateurs français sur 10 déclarent parcourir les marketplaces « sans avoir forcément l’intention d’acheter », le fait est qu’ils finissent souvent par se laisser tenter par ce qu’ils y découvrent. Et oui : plus d’un tiers (37 %) des sondés déclarent avoir acheté un produit qu’ils ont “découvert” en naviguant sur une marketplace ou un site retail.

L’étude nous apprend aussi que plus de 80 % des Français (83 %) utilisent plusieurs points de contact avec les marques lors de leur parcours d’achat. Ils peuvent par exemple demander conseil en magasin et acheter en ligne, ou bien encore naviguer sur internet pour s’inspirer et venir acheter en magasin.

À l’approche des fêtes, cette étude tombe à pic. En vous permettant de mieux comprendre les comportements des consommateurs en ligne, vous pouvez identifier les meilleurs canaux sur lesquels miser et, peut-être, développer vos ventes.

*Source : https://www.forbes.fr/brandvoice/amazon-premier-canal-dinformation-produit-dapres-de-nouvelles-donnees-de-channeladvisor/ 

MIRAKL ADS

Mirakl va lancer en 2023 sa solution Retail Media : Mirakl Ads

Le Retail Media est l’une des tendances les plus dynamiques du e-commerce. 

Avec des perturbations de plus en plus fréquentes et des règles de protection des données de plus en plus strictes, les annonceurs cherchent de nouvelles options pour atteindre leurs audiences. Justement, le Retail Media permet aux retailers d’optimiser et de diversifier leurs sources de revenus. 

Actuellement, Amazon est le principal acteur du Retail Media, avec 31,1 milliards de dollars de recettes publicitaires en 2021. 

Mais un nouvel élément arrive sur le marché.

L’acteur mondial des solutions logicielles de marketplace Mirakl lance sa propre solution Retail Media, intitulée “Mirakl Ads”. 

Cette nouvelle solution permettra aux distributeurs et plateformes e-commerce de monétiser leur trafic sur le web.

Compatible avec les marketplaces, le dropshipping et les sites e-commerce traditionnels, Mirakl Ads est conçu pour générer davantage de chiffre d’affaires et de profits. Il offre aux annonceurs et aux vendeurs un large éventail d’outils pour maximiser le rendement de leurs investissements publicitaires et pour suivre en temps réel l’impact de leurs campagnes sur les ventes.

L’atout différenciant de Mirakl Ads, c’est que cet outil est basé sur l’intelligence artificielle de Mirakl. En utilisant la puissance de l’algorithme de la firme parisienne, Mirakl Ads veille à ce que les consommateurs voient toujours s’afficher le contenu qui les intéressent. Cela améliore considérablement l’expérience client, renforce l’intérêt des consommateurs, et augmente leur envie d’acheter.

Quand on sait que 91 % des consommateurs sont plus enclins à faire leurs achats sur des plateformes qui les reconnaissent, se souviennent d’eux et leur proposent des offres et des recommandations pertinentes*, on réalise le potentiel de ce nouvel outil.

Mirakl Ads sera disponible à partir d’avril 2023 en early access. 

Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur https://www.mirakl.com/retail-media.

*Source : https://www.accenture.com/us-en/services/interactive/propelling-growth-personalization

PREVISIONS FETES DE NOEL

Noël approche, quel sera le comportement d’achat des consommateurs français ?

Les fêtes de fin d’année 2022 s’annoncent prometteuses pour le e-commerce, avec une augmentation des transactions de 15 %* prévue par rapport à 2021, selon l’analyse des données de millions de transactions du e-commerce menée par ACI Worldwide. 

Les secteurs des jeux, des voyages et de la billetterie, des télécommunications, de l’aménagement intérieur et de la mode au détail seront les principaux secteurs à l’origine de cette croissance.

Cependant, ces chiffres concernent les prévisions mondiales.

En France, la situation n’est peut-être pas toute rose.

En effet, cette année les français sont contraints de réduire leur budget pour les fêtes de fin d’année, en raison de l’inflation et de l’augmentation des charges mensuelles. 

Selon une étude réalisée par Yahoo auprès de 1025 internautes français, 39% des répondants vont réduire leur budget cette année, contre 17% en 2021**. Près de la moitié des répondants (48%) compte cependant y allouer le même budget que l’année dernière.

Les consommateurs cherchent avant tout à réduire leur consommation d’énergie, à dénicher des bons plans et à acheter moins de produits, notamment parmi ceux qu’ils considèrent comme non-essentiels.

Les 18-24 ans sont moins touchés par cette hausse des prix et sont moins à l’affût des bons plans et réductions que le reste des adultes interrogés.

Les français sont donc à la recherche de remises et de cashback pour répondre à leurs préoccupations budgétaires. Ils comptent également sur les cartes et points fidélité pour réaliser de bonnes affaires.

Pour faire des économies, les français envisagent de modifier leurs habitudes de sorties et de loisirs. Les repas au restaurant et les divertissements font partie des principaux postes de dépenses susceptibles d’être réduits par les participants de cette étude. Pour compenser, 30% des consommateurs déclarent qu’ils se divertissent chez eux plutôt qu’à l’extérieur.

Enfin, 25% des français interrogés ont placé “être plus actif sur le plan environnemental” en tête de leurs résolutions pour la nouvelle année. Les marques doivent donc prendre en compte cette tendance pour 2023 et proposer des solutions plus écologiques.

Quels produits seront les plus vendus ?

Découvrez nos analyses prédictives sur les tendances d’achats. Au total, 9 catégories produits ont été étudiées issues de 3 verticales de la période de Noël : mobilier, cadeaux pour adultes et cadeaux pour enfants.

TIKTOK ADS

Tiktok a dévoilé ses dernières actualités : focused view, shoppings ads, campagnes smart…

Ce mois-ci, TikTok nous présente de nouvelles optimisations qui permettent de cibler les utilisateurs les plus engagés (Focused View); une nouvelle solution publicitaire qui permet aux utilisateurs de découvrir plus facilement de nouveaux produits (Video Shopping Ads); ainsi qu’un système d’automatisation qui permet d’augmenter la portée des campagnes (Smart Performance Campaign).

Voici le détail de ces trois outils.

Focused View : il s’agit d’une amélioration de l’outil Video View Objective. Cette nouvelle fonctionnalité permet de cibler les utilisateurs les plus engagés pour leur présenter vos campagnes publicitaires. TikTok identifie les utilisateurs qui sont le plus susceptibles de regarder une publicité pendant au moins 6 secondes, ou qui ont le plus de chance d’interagir avec votre contenu en aimant, suivant, partageant ou en cliquant. 

En utilisant cette fonctionnalité pour sa campagne Summer of Galaxy, Samsung a obtenu une augmentation de la durée moyenne de visionnage de +53 %*. Le taux d’achèvement a quant à lui été multiplié par 2,8.

Video Shopping Ads : auparavant disponible uniquement à l’état de test, cette fonctionnalité est désormais officiellement lancée. Elle combine des vidéos publicitaires à des fiches produits, et insère ses vidéos directement dans le feed des utilisateurs. Cela permet de favoriser la découverte de nouveaux produits et de maximiser la conversion, comme en témoigne par exemple Wonderskin qui a augmenté son ROAS de +46 %** grâce à cette fonctionnalité.

Smart Performance Campaign : il s’agit de la première solution d’automatisation complète de TikTok. Même si ce n’est pas une nouveauté à proprement parler (il s’agit d’une amélioration des campagnes Performance), les campagnes Smart Performance changent la donne. En effet, elles permettent de lancer des campagnes à grande échelle avec très peu d’intervention humaine, et elles évoluent ensuite en autonomie pour optimiser les résultats. Les résultats prouvent la puissance de l’algorithme, puisque 80 % des campagnes Smart Performance sont plus performantes que les campagnes manuelles, et Bolt a même enregistré +40 % de conversion lors d’un A/B test.***

Sources : 
*https://www.tiktok.com/business/en/blog/tiktok-world-focused-view
**https://www.tiktok.com/business/en/inspiration/wonderskin
***https://www.tiktok.com/business/en/inspiration/bolt-ride-hail

 

YOUTUBE SHORTS

Youtube lance des tests pour une nouvelle fonctionnalité e-commerce sur Youtube shorts

Bien que YouTube Shorts vient de franchir le cap des 1,5 milliard d’utilisateurs mensuels*, les revenus de Youtube ont diminué de -1,9 % de 2021 à 2022.

Afin d’inverser la tendance, la plateforme compte miser sur de nouvelles fonctionnalités e-commerce liées à YouTube Shorts.

La difficulté avec les vidéos courtes, c’est qu’il n’est pas possible d’insérer des publicités pré et mid-roll, comme c’est le cas avec les vidéos YouTube normales. 

Pour remédier à cela, la plateforme américaine a décidé d’insérer du contenu publicitaire directement dans les vidéos, via un système de marketing d’affiliation

En effet, les créateurs peuvent désormais insérer des étiquettes de produits directement dans leurs vidéos courtes.

Si l’internaute visionnant une vidéo courte clique sur le lien et achète le produit, alors Youtube, le créateur de contenu et le marchand se partagent le montant de la vente.

Pour commencer, YouTube a lancé un test aux Etats-Unis. Face aux retours positifs, la fonctionnalité va s’étendre aussi à l’Inde, au Brésil, au Canada et à l’Australie, avant d’atteindre encore plus de pays.

Mais ce n’est pas tout !

YouTube lance aussi un programme d’affiliation test (seulement aux Etat-Unis dans un premier temps), qui permettra aux créateurs de contenus de toucher une commission lorsqu’ils recommandent des produits dans leurs vidéos Shorts et leurs vidéos normales. 

Enfin, les créateurs sont incité à faire grossir leur vues sur les vidéos courtes, car des bonnes surprises les attendent l’année prochaine. S’ils parviennent à engendrer 1000 abonnés et 10 millions de vues sur les vidéos Shorts en 90 jours, ils pourront gagner 45 % des revenus publicitaires générés par leurs vidéos. Il y a de quoi être motivé ! C’est signe que YouTube souhaite vraiment miser sur les Shorts, probablement pour concurrencer TikTok.

Sources : 
*https://www.webmarketing-com.com/2022/06/17/1702122-youtube-shorts-15-milliard-utilisateurs-mensuels

 

ETUDE DU MOIS

Stripe publie une étude sur les erreurs à éviter pour paiements en ligne

Une étude réalisée par Stripe a révélé que 85% des principaux sites e-commerce français commettent des erreurs basiques dans le processus de paiement*, ce qui engendre de la frustration chez les clients et des pertes de revenus pour les entreprises. 

L’amélioration de la procédure de paiement est un moyen simple et efficace de stimuler les ventes et de s’adapter à la période de ralentissement économique.

Les acheteurs en ligne français s’attendent à un processus de paiement rapide et 51% d’entre eux abandonnent un achat si le processus dure plus de 3 minutes, alors que la durée moyenne est de… 3 minutes

Qui plus est, seulement 52% des sites de e-commerce permettent aux clients français d’enregistrer leur mode de paiement en un clic pour accélérer leurs futurs paiements. Dommage, car le reste des sites e-commerce passent à côté d’une opportunité simple d’accélérer le processus de paiement.

Mais ce n’est pas tout. L’étude révèle que 85% des sites de e-commerce en France commettent au moins cinq erreurs supplémentaires concernant le processus de paiement :

  • 23% des sites français permettent une tentative de paiement avec une carte expirée;
  • 74% n’affichent pas de logos de sécurité sur leur page de paiement;
  • 82% ne relancent pas les clients qui ont abandonné leur panier;
  • 86% ne proposent pas d’up-selling aux clients lors du paiement;
  • 41% ne proposent pas de cross-selling. Pourtant, 82% des français affirment être susceptibles d’ajouter un produit à leur panier grâce au cross-selling ou à l’up-selling !


Les
options de paiement sont aussi très importantes.

Les consommateurs français attachent de l’importance à la disponibilité des modes de paiement les plus courants, notamment les cartes bancaires, le virement bancaire, le débit direct et Apple Pay. PayPal est également très populaire. 

Cependant, 20% des sites de e-commerce ne proposent pas de paiement par carte bancaire et 90% ne proposent pas de BPNL (Buy Now Pay Later). 

51% des Français déclarent qu’ils sont plus susceptibles de finaliser un achat s’ils ont la possibilité de payer plus tard.

Sources : 
*https://comarketing-news.fr/le-paiement-talon-dachille-des-sites-e-commerce-en-france/

CHIFFRE DU MOIS

74% des acteurs B2B s’attendent à pouvoir utiliser Amazon pour réaliser leurs achats

Nous allons ici parler d’une étude de Wunderman Thompson et de Sitecore concernant l’importance des marketplace dans les stratégies omni-canal B2B.


Les plateformes telles qu’Amazon ou Alibaba représentent généralement une menace pour les vendeurs B2B, car elles contrôlent l’ensemble du processus d’achat et gardent jalousement les données cruciales concernant les acheteurs. 


Mais les voir uniquement comme des menaces serait dommage, car elles représentent également un modèle d’e-commerce différent, et elles définissent les normes de ce que le commerce numérique peut accomplir. 


Plus que des menaces, elles peuvent être des inspirations.


Les marketplaces ont en effet bouleversé les méthodes de fonctionnement des fournisseurs B2B qui existaient depuis des décennies. 


La pandémie de COVID-19 a entraîné des changements importants dans les marchés B2B, puisque 96% des acheteurs B2B ont déclaré avoir changé certains de leurs fournisseurs pendant la pandémie, pour des raisons allant de la recherche de meilleures options de paiement à la difficulté à trouver les produits recherchés.* 


Les marketplaces sont les grandes gagnantes, car 96% des acheteurs ont déclaré trouver les plateformes B2B plus pratiques que les portails de fournisseurs individuels


Enfin, le chiffre du mois est “74%”. Cela correspond aux nombre acheteurs qui ont déclaré vouloir faire leurs achats sur Amazon Business à l’avenir. Impressionnant !


Les principaux facteurs cités par les acheteurs B2B sont la commodité et la personnalisation des produits, bien que cette dernière soit souvent considérée comme un point faible des marketplaces.


Les marketplace offrent une solution pratique aux acheteurs et fournissent une solution complète pour le parcours d’achat, de l’inspiration à la livraison. Leur présence sur les marchés B2B continuera à croître. 


Les vendeurs B2B devraient donc intégrer les marketplaces à leur stratégie omnicanal et tirer profit de leur taille et de leur attractivité.



Sources : 

*https://www.wundermanthompson.com/insight/why-marketplaces-are-a-must-for-omni-channel-b2b


INFOGRAPHIE DU MOIS

Découvrez le top 100 des produits les plus vendus au 1er semestre 2022 à travers 5 secteurs majeurs en e-commerce

Au 1er semestre 2022, les transactions en ligne ont diminué de presque 8%. Les comportements d’achat en ligne ont fortement muté en l’espace de quelques mois. Les shoppers sont plus hésitants et plus attentifs au prix.

 

Découvrez notre analyse du top 100 des produits les plus vendus et à quels prix.

Mais également... 🚀

Un bilan record pour le week-end du Black Friday

Les ventes du Black Friday ont battu un record historique : 9,12 milliards de dollars aux Etats-Unis et 40 milliards de dollars dans le monde rien que pour la journée du Vendredi.

 

 

Alibaba lance Miravia, une nouvelle marketplace en Espagne et en France ?

Alibaba tente sa chance auprès des marchés Français et Européens avec une marketplace qui se positionne sur le moyen haut de gamme : Miravia.

 

Nouvelle plainte à l’encontre d’Apple et de la collecte d’informations de ces utilisateurs

La firme Américaine est accusée de collecter des informations à propos des détenteurs d’iPhone même si le suivi des activités à été désactivé dans les paramètres. Et ce, grâce à ses propres applications.

 

71 % des shoppers de la GenZ sont sensibles aux valeurs et à l’éthique des marques selon la nouvelle étude PayPal sur l’évolution des achats numériques

La nouvelle étude européenne PayPal e-Commerce Index révèle l’évolution des achats numériques. Découvrez comment susciter l’intérêt des clients à l’ère de l’e-commerce décentralisé.

Tenté par une analyse de votre potentiel de croissance e-commerce ?

Faîtes analyser vos campagnes pour comprendre les opportunités inexploitées et recevoir un plan d’actions dédié.



    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Retour haut de page