Mensuelle e-commerce n°22 : Novembre 2022

Quelles sont les nouveautés e-commerce du mois de novembre ?

En tant que solution dédiée à la performance produit des e-commerçants, nous avons choisi de vous partager chaque mois, une sélection de sujets issus de notre veille. Au programme : nouvelles fonctionnalités pour Google Search, Amazon Ads et Pinterest Trends, étude sur les attentes de la Gen Z, évolution du retail media et amende pour Google…

Sommaire

L'actualité à retenir... 🚀

TIKTOK VS AMAZON ?

TikTok s’apprête à ouvrir des entrepôts de stockage à la manière d’Amazon

Après s’être lancé dans le e-commerce avec TikTok Shop – fonctionnalité qui permet aux créateurs et aux marchands de vendre des produits sur l’application – le réseau social chinois souhaite poursuivre le développement de cette activité en ouvrant des entrepôts. 

L’intérêt pour la plateforme est de pouvoir livrer plus rapidement ses clients dans les pays où TikTok Shop est implanté, tels que le Royaume-Uni, l’Indonésie, ou les Etats-Unis. C’est d’ailleurs auprès du marché américain que TikTok ouvrirait ses premiers entrepôts. 

Cette stratégie fait écho à celle d’Amazon, qui souhaite également investir dans des entrepôts pour mieux maîtriser sa chaîne logistique et livrer ses clients le plus rapidement possible. 

L’ambition de TikTok est de créer “une toute nouvelle et meilleure expérience du commerce électronique”, comme le laisse entendre une offre d’emploi repérée par Axios. L’entreprise y évoque également les éléments suivants : « En assurant l’entreposage, la livraison et les retours du service client, notre mission est d’aider les vendeurs à améliorer leur capacité et leur efficacité opérationnelles, à offrir aux acheteurs une expérience d’achat satisfaisante et à assurer une croissance rapide et durable de TikTok Shop ». 

Une autre offre d’emploi indique rechercher le nouveau “responsable du développement commercial du service d’exécution de la logistique du e-commerce TikTok aux Etats-Unis”. L’offre étant basée à Seattle, on peut soupçonner que c’est dans cette ville ou aux alentours que sera implanté le premier entrepôt. Pour la petite anecdote, c’est aussi à Seattle que se trouve le premier siège social d’Amazon…

GOOGLE SEARCH ON 2022

Quelles sont les dernières nouveautés Google autour de la recherche d’informations ?

Lors de la conférence Search On 2022, Google a présenté les prochaines fonctionnalités qui viendront améliorer le Search

Commençons tout d’abord par la fonctionnalité Multisearch, qui permet d’effectuer des recherches dans Google à partir d’une combinaison d’images et de texte. Déjà disponible en version bêta depuis avril 2022, cette fonctionnalité s’apprête à être déployée dans les prochains mois. Grâce à Multisearch, les utilisateurs peuvent par exemple associer une photo d’une chemise à fleurs avec le texte “cravate” pour que Google propose en résultat des cravates avec des motifs de fleurs. 

Le Multisearch est soutenu par la fonctionnalité Google Lens, qui permet d’analyser une image depuis l’appareil photo d’un smartphone ou depuis une image. Avec Google Lens, vous pouvez par exemple pointer votre caméra sur un texte pour qu’il soit traduit dans la langue de votre choix. Cette fonctionnalité bénéficie elle aussi d’une amélioration, puisque les traductions de texte sur une image seront désormais quasiment transparentes (alors qu’auparavant les traductions apparaissaient sur un fond uniforme qui cachait une partie de l’image). 

Pour faire gagner du temps aux utilisateurs et leur proposer des fonctionnalités auxquelles ils n’auraient pas forcément pensé, Google va dorénavant proposer des raccourcis en dessous de la barre de recherche classique. Ces raccourcis pourront être par exemple “Shop for products” depuis une image; “Translate Text” depuis la caméra avec Google Lens; “Identify song” en écoutant un morceau etc…

S’il existe déjà une fonction d’autocomplétion lors de la saisie de mots clés dans la barre de recherche, cette fonctionnalité va être optimisée. En effet, Google va désormais proposer des résultats de recherches avant même d’avoir fini de taper une phrase dans la barre de recherche, afin de faire gagner du temps aux internautes. Et ce n’est pas tout : le moteur de recherche proposera aussi des mots clés pour compléter votre recherche, ce qui permet de donner des idées de recherche auxquelles on aurait pas forcément pensé. Si l’internaute recherche par exemple “meilleures villes au Mexique”, Google pourra proposer de compléter avec “… pour les familles”, ce qui sera peut-être plus pertinent pour l’internaute.

Enfin, les résultats de recherche seront plus détaillés et plus variés, pour aider les internautes à avoir rapidement une vue d’ensemble de ce qu’ils veulent savoir. Par exemple, si suite à la recherche précédente vous vous intéressez à la ville de Oaxaca au Mexique, vous aurez différentes informations vous permettant de planifier un voyage. Vous trouverez des photos de la ville, son emplacement sur Google Maps, la météo sur place, le temps pour vous y rendre en avion depuis votre emplacement, des conseils pour le tourisme et même des vidéos de personnes qui ont visité la ville.

FEVAD

La FEVAD publie une infographie e-commerce sur les attentes de la GenZ

Nés entre 1997 et 2010, les “Zoomers” issus de la génération Z représentent aujourd’hui près d’un tiers de la population mondiale.

Cette génération qui a grandi avec internet et les réseaux sociaux est scrutée avec attention par les marketeurs, car se sont eux les consommateurs de demain.

En effet selon un rapport produit par Les Echos en 2022, la génération Z et les millenials devraient représenter 62 % des dépenses du social commerce en 2025.

Quelles sont donc les attentes de cette nouvelle génération de consommateurs ?

Pour répondre à cette question, la Fevad a publié ce mois-ci une infographie* permettant de mieux comprendre les Zoomers. Voici les 8 chiffres clés à retenir :

  1. 96% des Gen Z ont recours à des médias qui diffusent leurs contenus en streaming via smartphone. Source : Tom Travel, 2022
  2. 88% des clients de la Gen Z affirment qu’ils souhaitent que les expériences des marques soient à la fois sur des canaux numériques et physiques. Source : Tom Travel, 2022
  3. 87% des Zoomers jouent aux jeux vidéo au moins une fois par semaine sur leur smartphone, console, ou ordinateur. Source : Deloitte, 2021
  4. Les membres de la Gen Z ont acheté 80% de nouveaux produits en plus au cours des 12 derniers mois que les autres générations. Source : Webmarketing, 2022
  5. Les consommateurs issus de la génération Z et les millennials devraient représenter 62% des dépenses du social commerce en 2025. Source : Les Echos, 2022
  6. 60% des jeunes de la Gen Z déclarent que les réseaux sont essentiels à leur vie. Source : Fredzone, 2022
  7. 60% des Zoomers déclarent qu’il est important que les marques valorisent leurs opinions. Source : Tom Travel, 2022
  8. 56% des utilisateurs de TikTok préfèrent une marque après l’avoir vue sur TikTok et disent que les publicités TikTok sont plus « créatives » et « originales » que sur les autres plateformes. Source : Campagne Asie, 2022
  9. Les Zommers sont 20% plus susceptibles que les membres des autres générations d’essayer un nouveau produit. Source : Webmarketing, 2022
 *Source : https://comarketing-news.fr/infographie-e-commerce-les-attentes-de-la-genz/
 

PINTEREST TRENDS

La nouvelle fonctionnalité pour aider les marques à identifier les tendances

Pinterest Trends permet aux annonceurs d’identifier les tendances à la une par catégorie, âge, lieu, et moment, afin d’obtenir des insights pertinents concernant leur audience et leurs attentes. 

Cette fonctionnalité permet aux marques d’adapter leur contenu et leur annonces en fonction des centres d’intérêts de leur cible. Elle permet également de prévoir à l’avance certaines tendances saisonnières, ce qui aide les annonceurs à planifier leurs campagnes.

Après les Etats-Unis, le Canada et le Royaume-Uni, cette fonctionnalité va désormais être déployée dans 30 nouveaux pays, dont la France. 

Les marques pourront filtrer les tendances par données démographiques : âge, période, lieu, appareil etc…

Pour profiter de Pinterest Trends, il faut se connecter à un compte professionnel, choisir l’onglet Analytics puis Tendances. Ensuite, vous pouvez découvrir les données démographiques détaillées de votre audience en sélectionnant « Audience Insights » dans la catégorie Analytics.

Comme l’explique Bill Watkins, Chief Revenue Officer chez Pinterest, la fonctionnalité Pinterest Trends a été « pensée pour aider les entreprises du monde entier à atteindre leurs objectifs et à toucher des consommateurs intéressés à chaque étape du cycle de vie de la campagne : de la conception d’une campagne marketing jusqu’à la mesure de son impact ».

Si Pinterest Trends permet avant tout d’aider à la “conception d’une campagne marketing”, la plateforme met aussi en place de nouveaux outils pour la “mesure de son impact”. En effet, le réseau social dévoile sa nouvelle API de conversion, qui permet d’avoir une vision complète des performances des campagnes marketing et d’analyser le comportement de l’audience vers le site web.

RETAIL MEDIA

Un rapport récent de GroupM de WPP indique que les médias de détail représentent déjà 10,7 % des dépenses publicitaires mondiales

Le retail media – ou média de détail – désigne l’ensemble des offres publicitaires pouvant être proposées par des enseignes de distribution, que ce soit en magasin ou en ligne. Le retail media permet aux enseignes de monétiser leur audience et aux marques de booster leurs ventes.

Si le concept en lui-même n’est pas nouveau (les enseignes de grande distribution proposaient depuis longtemps des dispositifs publicitaires en magasin), il a cependant évolué avec l’émergence du digital et la collecte des datas shoppers : il est devenu plus puissant et constitue désormais un levier de croissance phare pour les enseignes et les marques.

Selon un récent rapport de GroupM, une filiale de WPP, les médias de détail représentent déjà 10,7 % des dépenses publicitaires mondiales et devraient progresser de 60 % d’ici 2027*.

Pourquoi une telle progression ?

Il y a des décennies, les marques de produits de consommation utilisaient une combinaison de publicité de marque (par exemple, des publicités télévisées nationales) et de marketing commercial (par exemple, des coupons de fabricant et des présentoirs en magasin) pour faire connaître leurs marques et vendre leurs produits.

Aujourd’hui, les plateformes de médias de détail peuvent cibler de manière précise des types spécifiques de clients, qui se trouvent à des stades spécifiques de leur parcours d’achat. 

Cette capacité à obtenir des données pertinentes sur ses visiteurs et à les cibler précisément rend le retail media numérique plus efficace et plus rentable que le modèle traditionnel, d’où l’engouement des annonceurs pour ce type de média.

Si le retail media est en progression, c’est aussi dû à Amazon et sa stratégie “Pay-to-play”. En effet, pour les marques vendant leurs produits sur la plateforme, il existe une forte corrélation entre la publicité sponsorisée (le fait de faire des publicités via la solution pay-per-click d’Amazon) et la visibilité dans les résultats de recherche sur la plateforme. En clair : il faut investir dans le retail media du géant américain pour espérer être vu par les consommateurs. 

Pour expliquer cette croissance du retail media, on peut également souligner le fait que les médias digitaux que sont Meta (Facebook) et Alphabet (Google) ont perdu en attractivité du fait de changements en 2021 concernant la confidentialité des données, qui entraîne un moins bon ROAS. De l’autre côté, Amazon fait de son mieux pour apporter un maximum d’informations sur les tendances et sur les audiences, en rendant accessible aux annonceurs des données qui étaient auparavant jalousement gardées, telles que les emails des acheteurs. De quoi motiver les publicitaires à dépenser plus sur la plateforme créée par Jeff Bezos…

*Source : https://www.forbes.com/sites/kirimasters/2022/10/07/retail-media-is-now-11-of-total-ad-spend-here-are-5-factors-driving-that-figure/?sh=3104930c70e9

 

AMENDE POUR GOOGLE

Google pourrait écoper d’une nouvelle amende pour abus de position dominante dans la pub en ligne

Après plus d’un an d’enquête, la Commission Européenne pourrait condamner Google pour abus de position dominante sur le marché de la publicité en ligne

Au début de l’affaire en juin 2021, Margrethe Vestager, commissaire européenne à la Concurrence, expliquait craindre que Google “n’ait rendu l’exercice d’une concurrence sur l’‘ad tech stack’ plus difficile pour les services de publicité en ligne concurrents” en raison de son omniprésence “à presque tous les niveaux de la chaîne”.

Il faut dire que la firme contrôle à elle seule entre 25 et 30 % du marché de la publicité en ligne*, un score supérieur aux autres géants que sont Facebook, Amazon et les autres. La vente de publicité a rapporté à la firme une centaine de milliards de dollars en 2021, ce qui représente 80 % des revenus globaux d’Alphabet, la maison mère de Google.

Si l’affaire va jusqu’au bout, il s’agirait alors de la quatrième amende à plus d’un milliard d’euros que le géant américain devrait verser. Au cumul, Bruxelles a réclamé plus de 8 milliards d’euros d’amendes à Google au cours de la dernière décennie.

En effet, Google avait déjà été condamné en 2017 pour pratiques commerciales déloyales et abus de position dominante sur son comparateur de prix. En 2018, un nouveau procès concernant la politique commerciale menée avec le système d’exploitation mobile Android avait contraint la société à verser une amende de 4,34 milliards de dollars. En 2019, c’était les “restrictions contractuelles anticoncurrentielles” de la régie publicitaire AdSense qui ont poussé l’UE à demander 1,49 milliard de dollars à Google. Uniquement sur le territoire français, Google a été condamné à deux reprises, en juin 2021 et mars 2022.

*Source : https://www.lesnumeriques.com/divers/google-pourrait-ecoper-d-une-nouvelle-amende-pour-abus-de-position-dominante-dans-la-pub-en-ligne-n193793.html

 

ETUDE DU MOIS

Prestashop publie une étude e-commerce sur les usages et attentes des acheteurs européens en 2022

L’entreprise Prestashop s’est associée à l’institut de sondage OpinionWay pour identifier les usages en matière d’achats et de paiements en ligne en Europe. Réalisée en avril 2022, l’étude comporte un échantillon de 4 000 répondants qui sont tous des acheteurs en ligne.

Tout d’abord, l’étude confirme que les achats en ligne sont bien ancrés dans les usages des consommateurs européens. Voici ci-dessous le pourcentage d’achats réalisés tous les mois selons le secteur et le pays :

La mode et l’habillement : 

  1. Pologne : 31 %
  2. Italie : 26 %
  3. Espagne : 24 %
  4. France : 18 %

Loisirs, sports, produits culturels : 

  1. Italie : 27 %
  2. Espagne : 21 %
  3. France : 17 %
  4. Pologne : 16 %

Produits high-tech, électroménager : 

  1. Italie : 12 %
  2. Pologne : 10 %
  3. Espagne : 8 %
  4. France : 7 %

Articles pour la maison, meubles, décoration : 

  1. Italie : 12 %
  2. Espagne : 8 %
  3. Pologne : 7 %
  4. France : 5 %

Voyages : 

  1. Italie : 6 %
  2. Espagne : 5 %
  3. Pologne : 5 %
  4. France : 4 %

L’étude nous apprend également que les consommateurs européen utilisent en moyenne 2 types d’appareils pour leurs achats en ligne. :

  1. 80 % des achats se font sur un site internet depuis un ordinateur
  2. 52 % des achats se font sur un site internet depuis un smartphone
  3. 37 % des achats se font sur une application depuis un smartphone

En France, en Italie et en Espagne, 4 consommateur sur 5 achètent des produits issus de plateformes e-commerce étrangères, alors que les Polonais privilégient davantage les sites de leur pays.

Les freins à l’achat sur des plateformes étrangères sont principalement liés à la livraison, notamment en Pologne. Les craintes liées à la sécurité du paiement sont plus importantes en France.

 

Le rapport de Prestashop révèle aussi deux leviers de conversion : la sécurité et la simplicité du parcours d’achat. En effet, pour 84 % des Européens, la sécurité du paiement en ligne est déterminante lors de leurs achats. La simplicité est un élément déterminant pour 64 % des sondés. Enfin, la rapidité est aussi un élément clé pour 60 % d’entre eux.

 

L’étude nous donne aussi des insights sur la raison pour laquelle 9 européens sur 10 ont déjà abandonné un achat en ligne : 

  1. 42 % mettent en cause les modes de retrait ou de livraison proposés
  2. 40 % critiquent la complexité de la validation du paiement
  3. 38 % avancent l’obligation de créer un compte client

À l’inverse, les leviers favorisant les achats sont : 

  1. La gratuité des livraisons (pour 69 % des sondés)
  2. La sécurité des paiements (61 %)
  3. La possibilité de retourner l’article (55 %)

 

Enfin, 64 % des acheteurs européens se disent intéressés par des solutions de paiement alternatives (fractionné, notamment 3 ou 4 fois sans frais, ou différé).

Source: https://content.prestashop.com/hubfs/PSCheckout/Barometre_Ecommerce_2022/FR.pdf

CHIFFRE DU MOIS

3 nouveautés Amazon pour les campagnes publicitaires vidéos

Lors de sa conférence annuelle UnBoxed 2022, Amazon Ads a annoncé le lancement trois nouvelles solutions pour aider les marques de toutes tailles à atteindre et engager plus facilement leur audience. 

 

Ces nouvelles fonctionnalités se concentrent toutes sur les publicités vidéos. 

 

En effet, selon une étude de Wyzowl*, 73 % des consommateurs déclarent préférer les publicités vidéo pour en savoir plus sur les produits et services, et 88 % déclarent que les publicités vidéo les ont convaincus d’acheter un produit ou un service. 

 

Amazon souhaite donc permettre aux annonceurs de tirer profit de cette tendance.

 Voici ci-dessous les 3 nouveaux produits d’Amazon Ads : 

 

Produit n°1 : Sponsored Display. Ce service permet de créer facilement des campagnes vidéo pour présenter des produits et faire la promotion d’une marque, sur Amazon.fr et partout sur le web. Les marques peuvent diffuser des publicités vidéo immersives, telles que des tutoriels, des démonstrations, des unboxing de produits et des témoignages d’utilisateurs, et mesurer les performances de la campagne à l’aide d’indicateurs standards.

 

Produit n°2 : Amazon Video Builder. Pour l’instant en version bêta, ce service permet aux marques de créer des vidéos pour leurs campagnes publicitaires Amazon Sponsored Brands en moins de 10 minutes grâce à des modèles personnalisables prêts à l’emploi, tout en pouvant expérimenter rapidement des variations créatives pour maximiser l’engagement.

 

Produit n°3 : Amazon Creative Services. Il s’agit d’une nouvelle offre gratuite qui met en contact les annonceurs avec des prestataires de confiance capables de créer des vidéos impactantes de type Sponsored Brand, Streaming TV et Sponsored Display. Les marques peuvent rechercher et filtrer les services en fonction de leurs besoins, consulter des avis et des échantillons, et se connecter directement aux prestataires, le tout dans la console publicitaire d’Amazon.

 

*Source : https://www.wyzowl.com/video-marketing-statistics/

 

LE RENDEZ-VOUS DU MOIS

La communauté Fox-Tribe se réunit pour la 2e fois cette année autour d’un sujet central pour les e-commerçants : la gestion des périodes de promotion

Jeudi 13 Octobre a eu lieu le second rendez-vous de la Fox-Tribe sur la gestion des périodes de promotion.

 

Nous sommes plus que ravis du succès rencontré lors de cette seconde édition de la Fox-Tribe. Les retours positifs de nos clients prouvent que nous avons fait le bon choix en créant la communauté Fox-Tribe.

 

Que retenir de cette rencontre ? Découvrez notre dernier article récapitulatif pour retrouver l’ensemble des points abordés lors de cet événement dédié à nos clients SteerFox.

1) Le fonctionnement d’une période forte

2) Des solutions pour financer vos périodes de promotion

3) Nos best practices

 

Encore merci à tous les membres de la Fox-Tribe, et à très bientôt pour le troisième rendez-vous !

 

 

Mais également... 🚀

Une version Belge d’Amazon ?

Amazon ouvre la version Belge de sa plateforme e-commerce « amazon.com.be ». Une déclinaison qui proposera presque 200 millions de produis dans 30 catégories e-commerce différentes. « 

commerce

 

Le Digital Markets Act est entré en vigueur !

La version finale du Digital Markets Act (DMA) a été publiée le 12 octobre 2022. Pour rappel, le DMA est un accord Européen qui vise à rééquilibrer les relations entre les grandes plateformes numériques comme Facebook ou What’s App, appelés les « contrôleurs d’accès » (gatekeepers), et les entreprises utilisatrices. L’objectif, faciliter le développement de plateformes de taille petite à moyenne. Cette réglementation entre en vigueur le 1er novembre 2022, et ses principales règles commenceront à s’appliquer le 2 mai 2023.

 

Quel bilan pour le commerce spécialisé ?

Procos, fédération pour la promotion du commerce spécialisé, publie le bilan du commerce en 2023. Si le commerce spécialisé a rebondi de Janvier à Septembre 2022 après la Covid, il n’atteint pas le niveau d’avant crise et fait face à de nouvelles difficultés dont la hausse du coût de l’énergie.

 

Tenté par une analyse de votre potentiel de croissance e-commerce ?

Faîtes analyser vos campagnes pour comprendre les opportunités inexploitées et recevoir un plan d’actions dédié.



    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Retour haut de page