Mensuelle e-commerce n°19 : Août 2022

Retrouvez un condensé d’actualités e-commerce du mois de Juillet 2022 ! En tant que partenaire croissance, nous avons choisi de vous partager chaque mois, une sélection de l’actualité SEA, Social ads et e-commerce.


On rembobine

NOUVEAU CARROUSEL PRODUITS GOOGLE 

« Highly rated by users » : un nouveau carrousel de produits en test dans les SERPs Google.

Google teste un nouveau format de mise en avant organique des produits dans ses résultats de recherche : un carrousel de produits appelé « Highly rated by users » (« Bien notés par les utilisateurs »).

C’est ce qu’ont découvert récemment des utilisateurs de Google, en effectuant leurs recherches habituelles. Ce nouveau carrousel reste pour l’instant à l’état de test, ce qui explique pourquoi seulement quelques utilisateurs ont pu l’apercevoir.

Cette nouvelle fonctionnalité de Google ressemble au carrousel de produits Google Shopping. On y retrouve une note moyenne sur 5 étoiles des produits présentés, le prix de l’une des boutiques qui les propose à la vente, et même un aperçu de l’un des avis déposés par les clients. D’après les retours des utilisateurs, il semblerait que Google affiche également un prix barré lorsque le produit est proposé en promotion, ainsi que le nombre de boutiques en ligne qui proposent ce produit à la vente.

La différence avec le carrousel Google Shopping, c’est que le “Highly rated by users” s’insère directement au milieu de la SERP, entre les résultats naturels de recherche et d’autres fonctionnalités de Google.

Lorsqu’un internaute clique sur un produit affiché dans le carrousel, il obtient alors un aperçu des notes octroyées au produit par des médias reconnus et accède à une sélection de 3 boutiques dans lesquelles il peut acheter le produit, en cliquant sur les liens. En continuant de scroller, il trouvera les avis agrégés affichés un peu plus bas et permettant ainsi à l’utilisateur de consulter et filtrer les avis grâce à plusieurs critères. Le tout, sans jamais quitter l’interface de Google.

S’il reste encore beaucoup d’inconnues à éclaircir par rapport au fonctionnement de ce système côté e-commerçant, il semblerait qu’il y ait une opportunité à saisir pour rendre plus visibles vos produits. Pour le moment, il semble que la présence d’un système de notation et d’avis concernant vos produits semble être le point clé qu’utilise Google pour ce carrousel “Highly rated by users”.

PINTEREST BOOSTE SA PARTIE E-COMMERCE

Pinterest Présente de Nouveaux Outils pour Accélérer sa Partie E-commerce

L’entreprise Pinterest a annoncé le 7 juillet dernier de nouvelles fonctionnalités à destination des e-commerçants, dans le but de les aider à déclencher des achats via sa plateforme. Ces nouvelles fonctionnalités interviennent après la nomination du nouveau CEO Bill Ready, un expert du e-commerce qui souhaite permettre aux internautes d’acheter facilement ce qu’ils voient.

Pour tirer profit des 400 millions d’utilisateurs mensuels dans le monde (dont 19,7 millions en France)* et améliorer leur expérience d’achat en ligne, la plateforme a fait l’acquisition d’un service d’achat alimenté par Intelligence Artificielle dans la mode, connu sous le nom de « The Yes ». 

Grâce à ce rachat, Pinterest a par exemple évalué que “ les utilisateurs affichaient 70 % d’intention d’achat en plus pour des produits étiquetés sur des visuels d’ambiance par rapport à des Épingles produit seules”.  C’est pourquoi l’une des nouvelles fonctionnalités consiste à faire évoluer le système d’épingle pour permettre aux commerçants de relier des produits de leur catalogue à leurs visuels d’ambiance, et ainsi déclencher plus facilement des achats.

Autre changement côté e-commerçants : vous pourrez désormais afficher plus facilement vos produits à acheter, avec notamment la possibilité d’avoir des images et des descriptions personnalisables de vos produits. Cela est dû à la nouvelle API for Shopping améliorée, qui vous permettra de gérer plus efficacement les données de votre catalogue pour présenter les produits et les informations les plus pertinentes aux utilisateurs. L’objectif est que vous puissiez atteindre les “Pinners” à forte intention d’achat dès le début de leur parcours d’achat.

Vous aurez aussi la possibilité d’avoir des profils plus complets, avec notamment un onglet Boutique sur votre page d’entreprise. 

Autre nouveauté : l’identification de produits dans les épingles pour y ajouter les détails de chaque article, afin d’orienter naturellement les utilisateurs vers les produits qui les intéressent. 

Enfin, Pinterest investit dans la vidéo et dans la réalité augmentée. Le but : permettre aux internautes d’accéder à une vue détaillée du produit sous différents angles lorsqu’ils prennent une décision d’achat, afin de générer plus de conversions.

*Source : https://www.lsa-conso.fr/pinterest-presente-de-nouveaux-outils-pour-accelerer-sa-partie-e-commerce,415636

DU NOUVEAU CHEZ MICROSOFT ADS

Mise à Jour Automatique & Coupons De Réduction : Du Nouveau Chez Microsoft Ads En Juillet 2022

À partir du 10 juillet 2022, Microsoft Ads propose aux annonceurs deux nouvelles fonctionnalités :

  • La mise à jour automatique des campagnes Shopping en fonction des informations des produits
  • La mise en place automatique de coupons de réduction en fonction des promotions en cours

Ces fonctionnalités permettront aux annonceurs de gagner du temps tout en améliorant leurs campagnes.

Microsoft Ads, anciennement Bing Ads, est la régie publicitaire qui agit sur l’ensemble du réseau « Microsoft Search Network » (Bing, Ecosia, Qwant, Lilo…). Le fonctionnement est relativement similaire à la plateforme de publicité proposée par Google : vous faites une enchère sur un mot clé avec un type d’affichage précis, puis vous apparaissez dans les résultats de recherche sous forme de résultats sponsorisés.

Il y a plusieurs raisons qui peuvent pousser une entreprise à faire de la publicité avec Microsoft Advertising : la concurrence étant plus faible que sur Google Ads, le prix des publicités est lui aussi plus faible. L’audience est aussi légèrement différente : plus âgée sur Bing, et plutôt engagée d’un point de vue social et écologique sur Lilo ou Ecosia.

Quel est l’intérêt de ces changements proposés par Microsoft ?

La mise à jour automatique des campagnes Shopping permet à Microsoft Ads de détecter les changements de prix et de disponibilité des produits sur le site de l’annonceur, et de mettre à jour la campagne Shopping en conséquence. Ainsi, vos campagnes suivent l’évolution en temps réel de vos stocks et de vos prix, ce qui vous évite de perdre des clients à cause de campagnes incohérentes.

Les coupons de réduction, quant à eux, sont générés automatiquement par Microsoft Ads à partir des données d’exploration recueillies sur le site de l’annonceur. Lorsque vous effectuez des promotions sur vos produits, une balise “offre spéciale” apparaîtra automatiquement sur vos campagnes concernées, sans que vous ayez à les modifier manuellement. Si nous vous recommandons tout de même de vérifier l’exactitude des informations de Microsoft Ads durant les premiers jours, cette fonctionnalité devrait vous faire gagner du temps.


Bien sûr en tant qu’annonceur, vous aurez la possibilité de désactiver ces fonctionnalités si elles ne vous conviennent pas. Mais il faut savoir qu’une annonce qui n’est pas à jour risque d’être supprimée, ce qui pourrait impacter vos ventes. Et devant les avantages que proposent ces nouvelles fonctionnalités, nous ne pouvons que vous recommander d’essayer.

TIKTOK FACE À META

Publicité : la croissance de Meta ralentit en France au profit de TikTok

TikTok poursuit sa montée en puissance sur le marché français de la publicité numérique.

En effet, la publicité numérique sur les réseaux sociaux a grimpé de 27 % sur un an selon l’Observatoire de l’e-pub SRI*, ce qui représente 1,2 milliard d’euros de dépenses supplémentaires. Il s’avère que parmi tous les acteurs du secteur, c’est TikTok qui en profite le plus, puisque le réseau social chinois a capté les deux tiers de cette croissance.
Cela représente une menace pour Meta (Facebook), qui était jusque-là leader sur ce segment. 

La cause de ce changement de rapport de force réside dans les préférences des annonceurs en matière de type de publicité. Historiquement, Facebook excelle dans la mise en avant de publications sponsorisées, mais celles-ci ont progressé de seulement 1% sur l’année. D’un autre côté, les dépenses publicitaires liées aux vidéos ont fait un bond de 77%, ce qui profite grandement à TikTok qui est justement le spécialiste de la vidéo.

Meta va donc devoir se transformer pour ressembler davantage à TikTok afin de maintenir sa place sur le marché.

Malgré cette concurrence, Meta, Google et Amazon restent toujours les leaders du marché français de la publicité numérique, captant à eux trois 66% des parts de marché du secteur. Cependant, cela ne profite pas aux entreprises européennes, dont la part de marché est en recul de 23 à 20 % en un an. Pire encore, les sociétés européennes n’ont capté que 6 % de la croissance du marché sur l’année, qui s’élève pourtant à 4,3 milliards d’euros de dépenses au premier semestre (+19 % sur un an).

La transformation numérique des entreprises se poursuit dans un contexte post-covid et devrait permettre au marché de se maintenir. En outre, la Coupe du monde de football, qui aura lieu en automne, devrait être un événement lucratif pour les acteurs de la publicité numérique.

*Source : https://www.sri-france.org/observatoire-epub/28eme-observatoire-de-le-pub/

ADS CREATIVE STUDIO

Google Lance Ads Creative Studio pour Personnaliser les Annonces Vidéo et Display

Google a annoncé la disponibilité de l’Ads Creative Studio, sa nouvelle fonctionnalité pour la vidéo et l’affichage. Cette fonctionnalité permet aux annonceurs de créer rapidement des annonces personnalisées. 

Si cet outil était en bêta pendant 1 an, Google vient d’officialiser son lancement suite aux bons résultats obtenus. En effet, General Motors South America a par exemple utilisé cette fonctionnalité pour créer des annonces uniques pour sa campagne de promotion du modèle Cruze 5. Résultat : la campagne a enregistré une augmentation de 56 % des recherches Google pour « Chevrolet Cruze » et une réduction du coût par vue de 32 % par rapport à la référence du secteur.

Cet outil permet de créer plusieurs versions d’une même annonce de manière automatique, en fonction du public ciblé, du lieu, de la langue ou du contexte. 

Profitant du savoir-faire de Google en termes de design UX/UI, l’outil semble très intuitif et facile d’utilisation. Il vous suffit de sélectionner les éléments interchangeables de vos publicités (tels que les images ou les textes), de précharger tous vos éléments dans l’outil, puis de créer des règles d’utilisation pour que l’outil affiche automatiquement les bonnes données aux bons internautes. 

La plateforme est aussi capable de simplifier les échanges entre les différents acteurs impliqués lors de la réalisation de publicités (marques, responsables marketing, agences de publicité…) puisque l’Ads Creative Studio vous permet de partager vos bibliothèques d’annonces sur l’ensemble des plateformes liées à la publicité, à savoir Google Ads, Display & Video 360 ou encore Campaign Manager 360.

Les fonctionnalités sont disponibles dès aujourd’hui pour la création de vidéos, et arriveront plus tard pour les annonces Display.

Pour découvrir la nouvelle plateforme, il vous suffit de vous rendre sur https://adscreativestudio.google.com/ et d’y associer votre compte Google, ou de créer un nouveau compte. 

CHIFFRES DE L’INFLATION

Quelle Inflation pour l’E-commerce Non-alimentaire au Premier Semestre ?

L’inflation sur les produits non-alimentaires vendus en ligne ne dépasse pas les 2,15% au premier semestre de 2022 en France*. C’est bien moins que ce que l’on observe dans le retail brick and mortar où les prix à la consommation ont grimpé de 5,8% en juin 2022 sur un an.

Cela peut s’expliquer par le fait que les internautes peuvent comparer plus facilement les prix des produits sur internet, en faisant appel aux comparateurs ou simplement en surfant d’un site à l’autre.

Les prix du e-commerce non alimentaire ont tout de même augmenté de 3,3 % au premier trimestre 2022 par rapport au 1er trimestre 2021, avant de redescendre à 1 % d’augmentation au deuxième trimestre. 

Ces moyennes cachent toutefois des variations importantes en fonction des secteurs d’activité.

Ainsi, les produits électroniques ont connu une forte hausse de leurs tarifs de 9,7 % au cours du premier semestre, notamment en raison de la crise Covid et de la désorganisation des chaînes logistiques à l’international, qui a entraîné une pénurie de composants. Le secteur des jouets et jeux-vidéos a également connu une forte augmentation, avec un record à +49 % sur le mois de février 2022. 

La catégorie Sport et Outdoor est la seule à baisser sur cette première moitié d’année, avec une moyenne à -6 % sur le premier trimestre et -13 % sur le deuxième trimestre.

Les statistiques montrent aussi que même au sein des catégories de produits, il y a de fortes disparités. 

Par exemple, au sein de la catégorie Mode et Accessoires qui arrive pourtant bien à ce stabiliser (moyenne de 0 % d’inflation au deuxième trimestre), les chaussures ont vu leurs prix augmenter de manière significative, notamment en raison de la hausse des coûts des matières premières. Sur ce type de produits, les fabricants ont fait le choix de ne pas rogner sur leurs marges en augmentant nettement les prix car la demande de chaussures varie assez peu chaque année : le produit s’usant relativement vite, les clients ont besoin de renouveler leur stock régulièrement. 

Le prix des produits cosmétiques a également augmenté fortement, avec une progression de 10 % au deuxième trimestre 2022 par rapport à la même période l’année dernière. Cela est dû au fait que les commerçants avaient baissé leurs prix pendant le covid pour stimuler les achats malgrés le port du masque, mais maintenant que la demande repart à la hausse les prix augmentent également.

*Source : https://www.lsa-conso.fr/quelle-inflation-pour-l-e-commerce-non-alimentaire-au-premier-semestre-exclu-lsa,415951


Etude du mois 🏆

CHIFFRES E-COMMERCE 2022

« Les Chiffres-Clés du E-commerce 2022 » : La Fevad Publie son Rapport Annuel sur l’Etat du Marché

D’après la Fevad qui vient de publier son rapport annuel sur les chiffres clés du e-commerce, les ventes sur internet ont dépassé les 129 milliards d’euros en 2021, un chiffre en progression de 15,1 % par rapport à 2020.*   

Parmi ces 129 milliards, 66,7 proviennent des ventes de produits (en progression de +7 %), et 62,3 proviennent des ventes de services (en progression de +24%, boostés par la reprise des secteurs du tourisme, transport et loisir).

  • Le comportement d’achat des français :

Après deux années de crise covid, les habitudes d’achat sur internet se sont bien ancrées, puisque les français sont toujours plus nombreux à acheter sur internet : 41,8 millions désormais, soit 80 % des internautes (ce chiffre monte à 94,8 % chez les CSP+). 

Les français achètent aussi plus fréquemment, avec 4,2 transactions en ligne en moyenne par mois en 2021 (contre 3,7 par mois en 2020) et 3100 € par acheteur par an (contre 2700 € en 2020)

Le nombre d’e-acheteurs utilisant le mobile comme support d’achat a franchi le cap des +50%, avec exactement 53,3 % des acheteurs qui utilisent leur téléphone. Cependant, l’ordinateur reste toujours le moyen privilégié pour acheter sur internet, puisque parmi les e-acheteurs multi-écran, 78% des achats se font sur ordinateur, 59% sur mobile et 17% sur tablette.

  • La croissance des sites marchands et complémentarité physique/digitale :

L’étude fait également rapport de la complémentarité entre commerce physique et digital. En effet, le e-commerce représente 14,1% des ventes dans le commerce de détail. Si la sortie de la crise sanitaire a permis un retour en magasin des clients, la part du e-commerce dans les ventes a tout de même augmentée de 0,7 point par rapport à 2020. 

D’ailleurs, le nombre de sites marchands a augmenté de 11 % sur l’année, avec aujourd’hui 200 100 sites e-commerce recensés. La croissance du marché se ressent aussi en interne, puisque 48% des sites ont recruté en 2021, créant 185 000 emplois (+14% par rapport à 2020). 

  • Un engagement responsable :

De nouvelles tendances de consommation apparaissent : seconde main, consommation locale et responsable, Made in France… Globalement, les attentes des consommateurs évoluent, ceux-ci étant de plus en plus sensibles aux enjeux de développement durable. 

Par exemple, 66% des consommateurs utilisent aujourd’hui le « made in France » comme critère d’achat. Ils sont aussi d’accord pour payer plus cher ce genre de produit (environ 57% des acheteurs). Les consommateurs favorisent aussi la consommation locale et les circuits courts pour soutenir les commerces de proximité (une motivation pour 60% d’entre eux).

Pour s’adapter à cette tendance de fond, les commerçants peaufinent leurs stratégies RSE… et ça marche. 

En effet, 81% des consommateurs ont remarqué avec joie la diminution de la quantité d’emballages; 77% remarquent l’utilisation d’emballage réutilisables; et 67% apprécient les solutions visant à réduire l’empreinte carbone.

  • Les pratiques en matière de paiement et de livraison :

59% des e-acheteurs ont utilisé plusieurs moyens de paiement pour faire des achats en ligne au cours des 12 derniers mois. Parmi les moyens de paiement privilégiés, on retrouve en tête la carte bancaire (77% des acheteurs), suivie par les solutions de paiement électronique telles que Paypal ou Apple Pay (40% des acheteurs) et enfin les cartes ou chèques cadeaux (33%).

En ce qui concerne les modes de livraison privilégiés, 80% des acheteurs se font livrer sans se déplacer (principalement à leur domicile, rarement au travail); 67% se font livrer dans un lieu de retrait; et 33% se sont déplacés dans un magasin de l’enseigne.

  • Le marché de la vente en ligne aux professionnels (BtoB) :

Du côté BtoB aussi la crise sanitaire et la digitalisation des entreprises ont impacté les échanges et les méthodes d’achat. Le secteur poursuit sa croissance avec 16% de produits vendus en plus (ventes de produits industriels et spécialisés, bureau et informatique).
Pour les clients, le critère de choix n°1 vis à vis d’un fournisseur est la disponibilité en stock, suivi par le prix et enfin la possibilité de passer commande en ligne facilement. 

*Source : https://www.fevad.com/wp-content/uploads/2022/06/FEVAD_CHIFFRES-CLES_2022_compressed.pdf


Le chiffre du mois 💯

100 000

Amazon Prime Day : Plus de 100 000 Articles Vendus par Minute

Nous vous en parlions dans la mensuelle du mois de Juillet : cette année, Amazon a décidé de ne pas proposer de soldes d’été “classiques” afin de se concentrer sur les deux jours du Prime Day, son événement promotionnel coup de poing réservé aux abonnés Amazon Prime.

Et bien les résultats sont là et l’opération Prime Day d’Amazon est un véritable succès : plus de 100 000 articles auraient été vendus par minute ! Cela représente une somme de plus de 300 millions de produits vendus en deux jours. 

Au total, l‘entreprise américaine estime avoir fait économiser plus de 1,7 milliards de dollars à ses abonnés. 

Comme l’année dernière, les produits les plus populaires, tant aux Etats-Unis que dans le reste du monde, ont été les appareils Amazon : Fire TV, Echo et Blink notamment.  Parmi les autres produits à s’être démarqués, on peut citer l’électronique grand public et les produits de la maison.

Les nombreux partenaires commerciaux d’Amazon, dont beaucoup sont des PME, ont aussi pu profiter du tsunami d’achats provoqué par l’événement : les membres du programme Amazon Prime ont dépensé plus de 3 milliards de dollars sur plus de 100 millions d’articles appartenant à des entreprises de petite et moyenne taille. Pour booster les ventes des entreprises partenaires, Amazon a lancé un tirage au sort intitulé « Support Small Businesses to Win Big ». Il était possible de s’inscrire gratuitement au programme pour avoir une chance de gagner un lot, sachant que chaque dollars dépensé auprès d’entreprises éligibles augmentant les chances d’être tiré au sort. 

Une belle incitation de la part du géant américain pour soutenir les entreprises plus modestes. 

*Source : https://www.businesswire.com/news/home/20220714005486/en/Prime-Day-2022-was-the-Biggest-Prime-Day-Event-Ever/?feedref=JjAwJuNHiystnCoBq_hl-SixzGpg-aPrNklZ4nvkcE4TY94BwQxjampCy0ugQmZbnkvYMqDDYxFrLs-oQ2BHQ7kDp4j-UYr-rLmtoDZ1CF2l-zLD7VpQW7TsV5JG-qqZpx2R24ilqM8utqYjuRFA-g==


RDV DU MOIS 💯

WEBINAR : Lancement de la FOX-TRIBE !

SteerFox a lancé la FOX-TRIBE ! La communeauté des clients et partenaires SteerFox qui a pour mission de réunir des acteurs du e-commerce autour de problématiques communes grâce à des échanges réguliers.

Et pour cette première édition, nous avons décidé de nous plonger dans les coulisses des nouveautés Google à travers un webinar animé par Hubert, Agency development manager chez Google et Lucas, account manager chez SteerFox.

Au programme de ce premier meeting :

  • Les grandes innovations de Analytics 4 : ce qui va vraiment changer et comment s’y préparer ?
  • Enhanced Conversion & Consent Mode : comment améliorer vos conversions ?
  • Performance Max : nos conseils pour résussir votre migration

Et pour ceux qui n’étaient pas au rendez-vous, découvrez le résumé de notre webinar pour en savoir plus sur ces nouveautés Google 2022.



    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Retour haut de page