Mensuelle e-commerce n°11 : Novembre 2021

Publié le 29 novembre 2021 par Mahée Rodriguez

Dernière ligne droite avant les fêtes de fin d'année. En tant qu'expert SEA e-commerce, nous avons choisi de vous partager, chaque mois, un récapitulatif de l'actualité e-commerce. La mission ? Mettre à votre disposition notre expertise secteur !

 

 


 

On rembobine

 

SHOPIFY x MICROSFT

 

 

Partenariat Microsoft et Shopify : Les clients Shopify pourront afficher gratuitement leurs produits sur les plateformes de Microsoft.

 

En 2020, pour faciliter l’activité des e-commerçants face à la pandémie, Google a autorisé les commerçants à vendre gratuitement les produits de leur catalogue sur son moteur de recherche. Leur nombre a alors augmenté de 80% !

 

Pour tirer son épingle du jeu, Microsoft a également pris les devants pour développer son offre de produits en vente sur ses différentes plateformes : Bing, Yahoo, AOL, Edge, et son dernier service d’actualités, Microsoft Start.

 

Vient s’ajouter, la volonté de Shopify de continuer sur sa lancée suite aux partenariats conclus avec TikTok et Spotify en 2021. Le partenariat Microsoft et Shopify est né. Cela permet aux 1,7 millions d’e-commerçants présents utilisant ce CMS, la possibilité de développer leur visibilité et leurs ventes en ligne via de nouveaux leviers d’acquisition.

 

Comment le partenariat va t’il se matérialiser pour les e-commerçants Shopify ?

 

Désormais, les e-commerçants Shopify pourront intégrer leur marque et leur catalogue produits gratuitement, directement via l’application Microsoft Channel. Après configuration, les produits s’afficheront dans l'onglet Shopping de Bing, Microsoft Edge et Microsoft Start sous forme de listes de produits. Attention tout de même à ne pas être trop exigeant en termes de progression de votre acquisition suite à cette nouveauté. La diffusion de vos produits sur les plateformes Microsoft reste gratuite et ne sera donc pas poussée comme peuvent l’être des campagnes publicitiares Bing Ads.

 

 

Au-delà de la diffusion gratuite de leurs produits sur les différentes plateformes Microsoft, les e-commerçants pourront également créer de nouvelles campagnes publicitaires et visualiser leurs performances marketing depuis leur tableau de bord Shopify.

 

Une opportunité pour les e-commerçants Shopify d’ouvrir leur acquisition à un levier SEA moins utilisé que Google certes, mais qui reste souvent plus ROIste. 

 

Chez SteerFox, 9 clients sur 10 sont présents sur Bing Ads.

 

RELAI COLIS

 

 

Relais Colis invente son nouveau concept de relai autonome : le point de retrait mobile et adaptable.

 

Relai Colis, c’est à ce jour presque 6000 relais implantés en France, qui leur permettent de couvrir 91% de la population. Quand on parle de “couverture”, cela signifie que 91% de la population française se situe à moins de 10 minutes voir 5 minutes en ville d’un point Relai Colis.

 

Face à Relai Colis, 8 acteurs de la livraison essaient également de tirer leur épingle du jeu : Le groupe La Poste (Colissimo, Chronospost et DPD), Mondial Relay, DHL, FedEx, UPS et GLS.

 

Quels sont les axes de développement pour l’entreprise française ? Comment permettre aux e-commerçants d’assurer une expérience de la livraison correcte en temps et en qualité, étant donné qu’il s’agit de l’une des étapes les plus importantes dans le parcours d’achat du consommateur ?

 

Si Relais Colis choisit de doubler le nombre de relais implantés, la couverture ne passerait qu’à 95% selon le DG, Jean-Sébastien Léridon. La raison est simple, tout point de couverture supplémentaire se trouverait principalement dans les zones blanches, des zones faiblement habitées. 

 

La solution passe donc par l’amélioration du réseau de livraison actuel. Le rendre plus performant, plus efficient. L’enjeu est de répondre aux critères principaux du consommateur : la rapidité et le sans contact.

 

Le transporteur Relais Colis a choisi le Parcel Pending Lite proposé par Quadient, numéro deux mondial de la consigne à colis. Une solution “compacte, modulaire, économique et simple à installer pour stocker vos colis en sécurité, tout en s’adaptant à vos volumes et à l’espace disponible en magasin afin de gagner en efficacité et proposer une expérience de retrait rapide et moderne à vos clients” selon Quadient. 

 

Il s’agit simplement d’une solution relai automatique et autonome qui peut facilement être installée en fonction de l’espace disponible grâce à des casiers modulables. Au-delà de la praticité du format, la chaîne logistique installée en amont, permet une réduction du temps de traitement des colis. En moyenne, le délai sera réduit d’un jour par rapport aux relais classiques.

 

Les casiers intègrent une technologie Bluetooth qui permet de communiquer avec les outils de gestion du transport, mais aussi au client de récupérer son colis sans contact. 

 

Un avantage pour les cyberacheteurs mais également pour les e-commerçants, qui à l’heure actuelle, sont obligés d’externaliser cette étape et donc de confier une partie de l’expérience d’achat à un acteur tiers. Réduire le temps de livraison est un avantage majeur pour séduire les internautes. Cela permettrait aux e-commerçants de pouvoir se concentrer sur leur cœur de métier et sur leur acquisition.

 

 

 

 

A la veille des fêtes de fin d'année, quelles sont les tendances d'achat de 2021 ?

 

A 30 jours des fêtes de fin d’année, Google s’est penché sur les tendances d’achat, basées sur les comportements de consommation sur cette période.

 

Qu’en est-il ressorti ? En tant que e-commerçants, comment répondre aux tendances d’achat pour capter le marché ?
  • Fact n°1 : Les achats de fêtes de fin d’année commencent beaucoup plus tôt.
15% des Français ont commencé leurs achats de Noël dès le mois de juin et 53% avaient l’intention de les faire plus tôt dans l’année (1). Un comportement qui demande aux e-commerçants d’être prêts tôt également, en termes de stocks d’une part, et de campagnes d’acquisition d’autre part. Il est important de diffuser votre catalogue produit dès les premières phases de recherche des internautes pour se positionner rapidement devant vos concurrents.
  • Fact n°2 : Les acheteurs en magasins sont plus prudents
Avec la pandémie et les problèmes d’approvisionnement, les Français se montrent plus prudents cette année avant d’acheter en magasin. D’une part, près de 60% d’entre eux prévoient de grouper leurs achats pour éviter de multiplier les déplacements. D’autre part, plus de 50% affirment vérifier la disponibilité d’un produit avant de se rendre en magasin (1).
  • Fact n°3 : Une préférence pour le Made in France
La façon dont les consommateurs prennent en considération une marque a évolué. Près de 50 % des cyberacheteurs français déclarent qu’ils feront davantage leurs achats auprès des petites entreprises locales pendant les fêtes de fin d’année 2021 (1). En tant qu’experts e-commerce, nous le ressentons également auprès de nos clients. Nous accompagnons chaque jour des PME et des plus grandes entreprises françaises dans le pilotage de leur acquisition payante, et nous confirmons que les français sont plus enclins à privilégier le Made in France cette année.
  • Fact n°4 : L’importance de proposer un prix proche de la valeur réelle
Google parle toujours de “demande refoulée”, c'est-à-dire une période de hausse de la demande qui succède une période plutôt calme voir en baisse. Cependant ils nuancent également leurs propos en affirmant que cette demande reste prudente par rapport à leur budget : 78% des français disent choisir des magasins qui offrent des promotions pour effectuer leurs emplettes de Noël (1).

 

 

Sources : 
  1. Etude Google et Ipsos

 

ETUDE COMMERCE

 

 

Paris Retail Week s’associe avec Havas Commerce pour réaliser une étude mondiale auprès des professionnels du commerce.

 

Paris Retail Week, l’événement annuel qui réunit des centaines d’acteurs du e-commerce s’est associé avec avec Havas Commerce pour réaliser une étude auprès des professionnels du commerce dans le monde. L’objectif, interroger les commerçants et e-commerçants pour connaître leur avis à propos des comportements d’achats et leurs prévisions stratégiques pour y répondre. Et à ce propos, 85 % d’entre eux affirment avoir constaté des changements de comportements chez leurs consommateurs.

 

Quels sont les sujets prioritaires pour ces professionnels ?

 

Deux axes principaux et prioritaires pour les e-commerçants, la livraison et le marketing d’acquisition.

 

La livraison, un sujet encore sensible chez certains e-commerçants qui peinent à proposer une solution à la hauteur des attentes de plus en plus hautes des cyberacheteurs 
  • 89 % des professionnels interrogés déclarent que les acheteurs attendent une plus grande rapidité de livraison
  • 82 % estiment que les consommateurs recherchent une plus grande flexibilité dans leurs achats en ligne (livraison gratuite, essayages gratuits, retours gratuits, etc...)
  • 47% pensent qu’un système de livraison plus efficient permettrait de pérenniser leur entreprise
  • 40% recherchent donc à renforcer le système de livraison en place en cherchant un nouveau partenaire logistique ou en cherchant des solutions alternatives
  • 38% affirment également avoir mis en place un système de retour des articles plus souple

 

Le marketing d’acquisition, 62 % des professionnels vont réorienter leurs budgets de publicité vers les médias digitaux. Sur quels canaux misent le plus les e-commerçants ?
  • 81% misent sur la progression du Social Commerce
  • 75% misent sur la progression du Live Streaming
  • Plus globalement 53% des professionnels interrogés, vont renforcer leurs  investissements dans l’innovation marketing

 

Face à l’intention des professionnels de développer leur stratégie d’acquisition SEA, comment tirer votre épingle du jeu ?

 

 

ACTUALITES GOOGLE ADS

 

 

Les actualités Google Ads de Novembre : bug sur le prix des CPC, annonces Video In Feed, Google Ads Editor v1.8...
  • Le bug de Google Shopping Ads qui a fait grimper les prix des CPC les 12 et 13 Novembre
Les 12 et 13 Novembre, certains e-commerçants ont vu le prix des CPC tripler en quelques heures. Google a bien confirmé, via un tweet publié le 13 Novembre au soir, qu’il s’agissait d’un bug : "Le système Google Ads a rencontré un problème inattendu entre 18h00 HNP le vendredi 12 novembre et 3h00 HNP le samedi 13 novembre qui a affecté les annonces Shopping. Nous avons identifié et résolu le problème. Tout fonctionne comme prévu maintenant.”
  • Les annonces vidéo In-Feed remplacent les annonces Video Discovery YouTube
Les annonces Video Discovery YouTube permettent aux marques d’afficher leurs produits à côté d’un contenu YouTube dans le flux d'accueil, le flux de lecture et le flux de recherche YouTube. Le changement annoncé concerne uniquement le nom du type de campagne pour qu’il paraisse plus clair auprès des annonceurs. Les annonces Video Discovery YouTube s'appelleront désormais les “annonces vidéo In-Feed”. Aucun changement sur le fonctionnement de vos campagnes.
  • L’utilisation des flux de produits est disponible dans d'autres types de campagnes vidéo
Les e-commerçants pouvaient jusqu’alors, ajouter le flux produits de leur compte Merchant Center à leurs campagnes vidéo pour l'action uniquement. Cela permettait aux internautes de voir la liste des produits diffusés dans une annonce, et d’y cliquer directement dessus. Les annonceurs ayant recours à cette fonctionnalité ont, en moyenne, enregistré une hausse du nombre de conversions de plus de 60 %. Désormais, cette fonctionnalité a été étendue à d’autres types de campagnes vidéo, comme les campagnes vidéo visant à améliorer la notoriété et la décision d'achat.
  • Lancement de Google Ads Editor v1.8.
La nouvelle version de Google Ads Editor vous permet désormais de :
  1. Appliquer automatiquement les recommandations de Google sur vos campagnes si vous activez l’option
  2. Consulter le récapitulatif des performances de votre compte sur la page "Vue d'ensemble" de Google Ads Editor

 

 

Source : Google

  • Les annonceurs du secteur du retail peuvent désormais ajouter les ventes en magasin à leurs stratégies d'enchères intelligentes 
Jusqu’à aujourd’hui, les e-commerçants pouvaient ajouter les visites en magasin aux stratégies d’enchères intelligentes. Désormais, vous pouvez utiliser les ventes en magasin pour les campagnes Shopping et sur le Réseau de Recherche.
  • Le ciblage par liste de clients est désormais disponible pour tous les annonceurs et est plus simple à utiliser
Le ciblage par liste de clients sur Google Ads permet d'utiliser les données first party pour bâtir des relations solides avec vos clients dans le respect de la confidentialité. Les paramètres de la fonctionnalité de ciblage par liste de clients seront désormais disponibles à tous les comptes, exception faite du paramètre de ciblage qui n’est disponible que pour les comptes qui disposent d'un historique de respect des règles Google Ads de 90 jours et ayant dépensé plus de 50 000 $ au total.

 

L’évolution perpétuelle des fonctionnalités Google Ads nécessite d’être alerte sur les moindres changements afin d'être le plus performant possible. Pour en savoir plus sur ces nouveautés Google Ads, vous pouvez être recontacté par un membre de la FoxTeam certifié Google Ads.

 

 

WISH BANNI

 

 

Wish banni des moteurs de recherche en France, des millions d’annonces retirées pour contrefaçons… Le gouvernement agit activement pour lutter contre les contrefaçons en ligne

 

Les services français de la répression des fraudes ont demandé aux moteurs de recherche et aux stores d’applications de ne plus référencer le site ou l’application Wish en France. La raison ? La vente de produits non conformes et dangereux.

 

D’après une étude menée par DGCCRF, sur 140 produits vendus sur Wish et analysés 90 % des appareils électriques étaient considérés comme dangereux, 62 % des bijoux fantaisie et 45 % des jouets.

 

Au-delà des produits considérés comme dangereux, les institutions ont également pris des mesures contre les contrefaçons qui représentent un poids de taille pour les e-commerçants. Presque tous les secteurs sont touchés : prêt-à-porter, pharmacie, maroquinerie, meubles, etc...

 

Depuis le début de l’année, pas moins de 27 millions de fiches produits ont été supprimées. Et le combat s’est intensifié ces derniers mois avec près de 10 millions de produits supprimés sur les 3 derniers mois selon l’UNIFAB (Union des fabricants).

 

Du côté du volet préventif, des mesures sont également en train d’être adoptées. Une proposition de loi est en train d’être examinée dans l’objectif de « moderniser la lutte contre la contrefaçon » en créant des juridictions spécialisées dans les litiges liés au e-commerce.

 

Lors du Black Friday, l’UniFab, en partenariat avec le Comité national anti-contrefaçon, a également lancé une campagne de sensibilisation contre la contrefaçon.

 

Un phénomène susceptible d’affaiblir la confiance des cyberacheteurs envers ce type de plateforme, au profit des e-commerçants français. Profitez de la période pour pousser votre catalogue produit auprès des acheteurs qui vont chercher à remplacer leurs habitudes de consommation.

 

 


 

Etude du mois 🏆

 

NOEL EN LIGNE

 

 

Les Français plus enclins à réaliser leurs achats de Noël en ligne selon une étude d’Airship x Sapio Research.

 

Airship, plateforme spécialisée dans le domaine des Notifications Push a réalisé une étude en partenariat avec Sapio Research auprès de 9000 personnes issues de 7 pays dans le monde dont la France. L’objectif, révéler les changements de comportements des consommateurs ainsi que des disparités géographiques et générationnelles s’il en existe.

 

Qu’en est-il ressorti ?

 

Une préférence pour les achats en ligne !

 

Plus de la moitié des personnes interrogées dans le monde effectueront la majeure partie voir la totalité de leurs achats de Noël en ligne : 
  • 11% des personnes interrogées effectueront l’ensemble des achats de Noël en ligne
  • 43%  des personnes interrogées effectueront les trois quarts des achats de Noël en ligne
  • 9% des personnes interrogées effectueront l’ensemble des achats de Noël en magasin

 

Une intégration croissante des smartphones dans les habitudes d'achat !

 

Parmi les acheteurs en ligne, 43% privilégieront l'utilisation de leur mobile. Mais pour les achats en magasin également, le mobile intervient dans le processus d’achat : 
  • 65% environ des personnes interrogées consultent les avis en ligne d’un produit alors qu’ils sont en magasin
  • 68% des personnes interrogées comparent les prix des produits en magasin avec les prix proposés en ligne, sur Google Shopping par exemple.
  • 73% des personnes interrogées utilisent des cartes de fidélité ou coupons enregistrés sur mobiles

 

D'où l'importance pour les e-commerçants de savoir pousser leurs produits sur le bon levier et au bon moment.

 


 

Le chiffre du mois 💯

 

x20

 

 

Amazon a acheté 20 fois plus de trafic que ses concurrents pour le Black Friday 2021

 

En période de pré-Black-Friday, les prévisions médiatiques penchaient pour un combat agressif entre les stratégies d'acquisition des plus grandes plateformes e-commerce (Amazon, CDiscount, Alibaba, ManoMano, etc…).

 

En réalité, la stratégie d’Amazon a été beaucoup plus agressive. Les investissements publicitaires se sont révélés beaucoup plus importants chez Amazon que chez ses concurrents : Amazon a acheté 20 fois plus de trafic que les autres pour le Black Friday cette année.

 

Un obstacle pour les petits et moyens e-commerçants français, amplifié par un second phénomène : celui de l’accroissement de l’offre. Cette année, pas moins de 5 millions de produits en promotion, dont la plupart durait plus de 3 jours !  

 

Dans un environnement e-commerce ou la fin d’année se montre très concurrentielle, comment adapter votre stratégie d’acquisition ?

 

Recevoir des conseils pour mon acquisition

 


 

A propos Mahée Rodriguez