Recherche vocale : le voice commerce en plein essor

Publié le 29 janvier 2021 par Mahée Rodriguez
Recherche vocale voice commerce
Cette année est le dixième anniversaire du premier assistant vocal smartphone commercialisé à grande échelle. Il y a 10 ans, “Dit Siri…” entrait dans le vocabulaire tech suite au lancement de l’iphone 4 par Apple.

 

Le taux d'équipement en assistant vocal s’est largement développé depuis, grâce à l’utilisation des smartphones. À date, 77% des Français en possèdent un. Google a su profiter du succès d’Android pour faire pencher la balance de son côté, et Microsoft conquiert timidement quelques parts de marché avec Cortana.

 

Dans votre quotidien en 2021, les assistants vocaux sont présents bien au-delà des smartphones. Enceinte, télévision, console de jeux, voiture, etc… Les appareils embarqués représentent un réel enjeu d’ouverture pour les quatre fournisseurs de services vocaux en France, notamment pour Amazon pour qui l’opportunité de croissance à travers les appareils embarqués est immense.

 

Dans quel cadre Amazon a grand intérêt à profiter des opportunités des appareils embarqués ?

 

Nous ne parlerons pas de données, non, mais de e-commerce ! 

 

 

L’augmentation et l’évolution de l’utilisation de la recherche vocale depuis 2017 est nettement en faveur du voice commerce, l’e-commerce par la voix. Cette même année le commerce vocal générait 2 milliards de dollars de chiffre d'affaires à travers le monde. Un chiffre qui pourrait atteindre 40 milliards en 2022 selon le cabinet OC&C Strategy Consultant.

 

A travers le contexte sanitaire que nous vivons actuellement, le recours à la recherche vocale apparaît comme une solution pertinente pour des millions de consommateurs. Il a notamment permis à certaines tendances vocales d’émerger pour gagner du temps ou favoriser le sans contact.

 

👉 Comment se partage le marché des assistants vocaux ?

 

👉 Quelles sont les affinités comportementales des utilisateurs à la recherche vocale ?

 

👉 Comment les e-commerçants peuvent-ils profiter de ce marché en plein essor ?

 

Notre mission, en tant que partenaire SEA, est de mettre à disposition d’acteurs e-commerce notre expertise secteur en abordant les tendances technologiques en plein essor et en étudiant le potentiel à long terme de celles-ci pour nos clients. 

 

Notre dernier article croissance 2021 portait sur le phénomène vidéo shopping. Si il ne s’agit pas encore d’une réalité pour la majeure partie des e-commerçants, garder une longueur d’avance nécessite de préparer les tendances à venir.

 

Adeptes des innovations, nous partageons avec vous aujourd’hui, notre étude sur la recherche vocale au profit des acteurs du commerce.

 

Le marché Français des assistants vocaux en 2021 : la bataille des GAFAM

 

En France, 9 personnes sur 10 ont déjà entendu parler des assistants vocaux, et 75% d’entre eux sont capables d’en citer au moins un. 

 

En réalité, il en existe bien d’autres, mais ne sont pas commercialisés en France. La Russie a développé Alice par la marque Candex, la Chine AliGenie par Alibaba, l’Allemagne Hello Magenta par Deutsche Telekom, etc…

 

👉  Comment les GAFM se répartissent le marché Français des assistants vocaux ? 

 

Les assistants vocaux mobiles accaparés par Google et Apple

 

L’usage et la popularité des assistants vocaux sur smartphone, est une conséquence directe des parts de marché des systèmes d’exploitation sur smartphone en France. Pour faire simple, chaque système d’exploitation à son propre assistant vocal. 

 

Parmi les plus répandus, nous retrouvons Google Assistant avec plus de 70% de parts de marché, suivi de Siri sur iPhone avec moins d’un tiers de parts de marché. Linux, Microsoft et Blackberry se partagent les moins de 1% des parts de marché restant.

 

Marché assistants vocaux mobile

 

Quelle différence avec le marché des assistants vocaux sur PC ?

 

Bien moins répandus, les assistants vocaux sur PC sont pour autant tout aussi présents que sur smartphone. Nous pouvons tout de même relever une différence notable entre le marché des assistants vocaux PC et smartphone. Celle-ci réside dans la répartition des équipements dans l’hexagone et donc des systèmes d’exploitation. L’assistant vocal Cortana de Microsoft devance largement ses concurrents avec presque 9 ordinateurs sur 10. 

 

Le marché des enceintes à commande vocales : une opportunité largement saisie pour Amazon

 

Le lancement des smarts speakers, plus communément appelés enceintes à commandes vocales, a été devancé par Google qui sort sa première enceinte en 2017. L’ouverture des assistants vocaux au marché des enceintes a permis à Amazon de se faire une place plus que conséquente aux côtés de Google et Apple, et détient aujourd'hui plus de la moitié des parts de marché. 

 

Marché des enceintes à commande vocale

 

Face à la croissance fulgurante des ventes d’Alexa par Amazon, la réponse de Google a été de conclure des partenariats avec les deux plus grandes marques indépendantes d’enceintes connectées que sont JBL et Sonos. Une stratégie qui a permis à Google de récupérer 5% de parts de marché.

 

Le marché des appareils embarqués : l’enjeu majeur pour les géants du numériques

 

Les appareils embarqués englobent les produits de votre quotidien pourvus d’un assistant vocal, autres que smartphones, pc et enceintes. On y retrouve les télévisions, voitures, consoles de jeux vidéo, etc…

 

La particularité du secteur des embarqués réside dans le fait que les fournisseurs d'assistance vocale ne commercialisent pas, dans la majorité des cas, les produits supports. Le succès des fournisseurs d’assistance vocale repose donc sur l’adaptabilité des technologies d'assistance. L’enjeu de Google, Amazon, Apple et Microsoft repose sur le développement de leur assistance pour tendre vers une compatibilité multi-produits &

 

A contrario, l’enjeu pour les différents fabricants et constructeurs d’appareils embarqués est de commercialiser des produits proposant une coopération multi-assistant afin de toucher une audience plus large. A titre d’exemple, le groupe Fiat-Chrysler a choisi de travailler avec Amazon pour compléter son programme d'assistance vocale au volant. Amazon a lancé pour l’occasion, Alexa Custom Assistant, une version encore plus personnalisable pour s'adapter aux différentes marques des constructeurs. 

 

👉  Quel est l’enjeu des GAFAM au-delà de l’acquisition de parts de marché ?

&

 

A date, 6 propriétaires sur 10 d'une enceinte connectée utilisent l'assistant vocal tous les jours. Un ratio qui reflète une réticence réelle à l’usage régulier des assistants vocaux :

 

✅ Une minorité des consommateurs reste frileuse à l’utilisation de la recherche vocale

 

✅ Une majorité de la population, 83%, fait preuve de réticence à l’utilisation de la recherche vocale pour consulter ou acheter des produits

 

L’enjeu actuel mais aussi à venir pour les GAFAM se joue sur la confiance des utilisateurs envers l’utilisation de cette fonctionnalité.

 

Les tendances des recherches vocales en 2021

 

Il est intéressant de se pencher sur les comportements des utilisateurs pour comprendre les motivations et cadres situationnels dans lesquels s'inscrit l’usage des différents appareils à commande vocale. En 2020, 24% des personnes interrogées par le Digital Transformation Institute de Capgemini ont déclaré qu’elles >privilégient l’utilisation de l’assistant vocal à l’utilisation d’un site Internet. D’ici à 2022, ce chiffre pourrait atteindre 40%. 

 

👉  Quels sont les facteurs de motivation des consommateurs à avoir recours à la recherche vocale ? 

 

Quatre statistiques intéressantes pour comprendre l’usage des assistants vocaux. 

 

Tendances recherche vocale

 

L’étude démontre que 6 utilisateurs sur 10 relèvent la praticité de la recherche vocale au quotidien. L'assistant vocal va intervenir dans  la majorité des cas, à travers une approche multi-task du quotidien des utilisateurs. En France, 72 % des utilisateurs mobiles utilisent la recherche vocale dans leurs activités quotidiennes, dont 58% lorsqu’ils sont au volant par exemple.

 

👉 Dans quelles mesures les assistants vocaux apportent-ils une réelle valeur ajoutée au quotidien des consommateurs ?

 

En tant que partenaire SEA, nous accompagnons les acteurs du e-commerce dans l’amélioration de leurs campagnes SEA. L’objectif est de comprendre le fonctionnement et la part d’utilisation de la recherche vocale dédiée à la réalisation d’un achat en ligne ou en boutique physique.

 

A quels besoins des utilisateurs, les assistants vocaux répondent-ils ?

 

✅  68% des personnes recherchent des informations rapides 

 

✅  65% des personnes cherchent des directions

 

✅  52% des personnes cherchent un produit ou un service 

 

✅  44% des personnes cherchent des informations supplémentaires sur un produit ou service

 

✅  31% des personnes comparent des produits et services

 

Un fait incontestable, l’usage de la recherche vocale est majoritairement dédié à la phase de recherche, de réflexion en amont d’un éventuel achat. Il en ressort une opportunité non négligeable pour les marchands de se positionner dès le début du tunnel d’acquisition. 

 

Et pour cause, au total plus de la moitié des utilisateurs réguliers pensent que les assistants vocaux les aident à faire leurs achats.

 

Matrice usage des assistants vocaux commerce

 

L’enjeu du Voice-commerce : la présence du vocal tout au long du parcours d’achat en ligne

 

Le voice commerce est le 4e canal de vente en France en termes d’utilisateurs. Selon une étude de l'institut CSA, 46% des internautes français ont déjà utilisé un assistant vocal, 17% s'en sont servi pour effectuer un achat. 

 

Pourquoi parle t-on d’un canal de vente ? 👇

 

Car le procédé inclut l’intégralité des étapes permettant la réalisation d’un achat en ligne : de la recherche produit ou service, à la confection d’un panier jusqu’au paiement. Il devient intéressant d’adopter une approche granulaire de l’étude du vocal search en distinguant ces trois différentes étapes d’achat.

 

👉 En tant que e-commerçants, comment proposer un parcours d’achat intégralement accessible par la commande vocale ? 

 

Etape 1 : La phase d’acquisition via la recherche vocale et assistants vocaux 

 

Les assistants vocaux personnels, grâce à l’intelligence artificielle, permettent de répondre à différentes requêtes sous forme de recherche vocale de la part de leur(s) propriétaire(s) via leurs appareils connectés : smartphone, enceintes ou autres objets connectés.

 

Une tendance émergente puisque, d’après une étude de Google, des Millenials (18-35 ans) ont déjà utilisé la recherche vocale avant d’effectuer un achat en 2020.

 

L’enjeu pour les sites e-commerce est de proposer du contenu complet pour couvrir à la fois les requêtes larges concernant les catégories de produits, mais aussi les requêtes à longues traines concernant les produits de votre catalogue. Ces dernières représentent environ 70% des requêtes vocales sur Google. Les assistants vocaux proposeront un contenu différent selon les termes exacts des requêtes vocales : 

 

Recherche vocale Google

 

Cette expérience, basique puisse-t-elle paraître, souligne néanmoins certains points importants pour les e-commerçants : 

 

✅ Les algorithmes Google fonctionnent de la même façon sur les requêtes vocales. Dans 80% des cas, Google apporte une réponse issue des trois premiers résultats des recherches standards. Dans 60% des cas, c’est même la position zéro que Google va chercher pour vous répondre. 

 

✅ Les recherches vocales concernent, dans 70% des cas, des requêtes longues traines. Les mots-clés sont remplacés par des phrases complètes dont la formulation tend vers le questionnement ou l’ordre.

 

 👉 Comment utiliser les tendances vocales pour accompagner les internautes de sites e-commerce vers une ultra personnalisation de l'expérience utilisateur ?

 

Etape 2 : La phase d’activation via le commerce conversationnel

 

Le commerce conversationnel ? 👀

 

Une vraie tendance en plein essor vers une humanisation de la relation client online !

 

L’envolée des assistants vocaux dans notre vie quotidienne à ouvert de nouvelles perspectives d'interactions pour les marques à travers la voix, grâce à l’utilisation du voicebot. Discuter avec ses internautes de manière robotisée et intelligente a permis aux marchands de les accompagner dans leur processus de décision puis d’achat. L'objectif est double : 

 

✅  Aiguiller l’utilisateur dans son parcours d’achat : proposer le contenu le plus pertinent 

 

✅  Décrypter les tendances pour s’adapter : être proche de votre communauté pour en apprendre chaque jour un peu plus sur leurs habitudes de consommation. 

 

Le commerce conversationnel a prouvé son efficacité auprès des marchands. En 2020, 76% d’entre eux déclarent avoir obtenus des “bénéfices quantifiables” de la mise en place d’un système conversationnel vocal. 

 

👉 Comment orienter les dernières étapes du tunnel d’acquisition client vers une approche vocale user-centric ? 

 

Etape 3 : La phase d’activation via la biométrie vocale 

 

 

La biométrie vocale est en quelque sorte, la cerise sur le gâteau, d’un parcours d’achat intégralement disponible par commande vocale. Un procédé intelligent qui permet l’authentification par la voix

 

Pourquoi intelligent ? 👇

 

Il permet de reconnaître la voix de l‘utilisateur propriétaire en tant que mode d’authentification. Une technologie de plus en plus courante dans le secteur du e-commerce. Le Monde estime que 23 millions de consommateurs ont réalisé un achat grâce à l’utilisation de leur assistant vocal en 2020, soit une augmentation spectaculaire de 45 % par rapport à l’année précédente.

 

Quoi de plus rassurant pour vos internautes que de confirmer un paiement par la voix ? 

 

Un vrai tiercé gagnant ! 

 

✅ Sécurisation de l’opération

 

✅ Confiance de l’internaute renforcée 

 

✅  Personnalisation de l'expérience utilisateur de A à Z

 

Google est même allé plus loin en proposant Voice Match. Un procédé qui permet de reconnaître les différentes voix d’un même foyer pour personnaliser les expériences et proposer des produits plus adaptés. 

 

Derrière cette approche qui distingue les différentes étapes du tunnel d’acquisition client, l’enjeu pour les e-commerçants est de connaître le potentiel d’activation d’un parcours 100% vocal accessible. En réalité, l'intérêt est grand. A date, 51% des consommateurs qui ont utilisé la voix pour acheter un produit, l’ont également utilisé pour rechercher ce produit. Quelles sont les catégories de produits les plus populaires sur ce canal de vente en terme de CA total du voice commerce ?

 

  • Les produits d'épicerie (20%)
  •  

  • Le divertissement (19%) 
  •  

  • L'électronique (17%) 
  •  

  • Le vêtement (8%).

 

👉  Et pour le commerce de proximité ?

 

Le commerce local profite également de la recherche vocale multi-appareils. Parmi les utilisateurs d'assistants vocaux, 42% recherchent des informations concernant le commerce de proximité. Quelles types de requêtes sont concernées ? 

 

  • 1 utilisateur sur 2 utilise le recherche vocale pour un service de livraison de proximité
  •  

  • 1 utilisateur sur 2 recherchent des informations concernant le catalogue produit d’un magasin de proximité : prix ou disponibilité
  •  

  • 1 utilisateur sur 3 utilisent la recherche vocale pour fixer des RDV

 

Enjeux du SEA dans la recherche vocale / Voice -commerce

 

La croissance de l'usage des assistants vocaux rend le secteur davantage opportuniste pour les e-commerçants.

 

👉 Quelle place laisse la recherche vocale au SEA ?

 

A ce jour, la publicité par l'annonceur sur appareil à commande vocale n’est pas encore disponible. Les assistants vocaux se basent sur les résultats organiques. Les résultats sponsorisés pourraient pourtant, ne pas tarder à arriver dans l’hexagone.

 

Aux Etats-Unis, certaines marques ont déjà pris position en concluant des partenariats stratégiques avec les GAFAM. Amazon, par exemple, met en avant à travers son enceinte Alexa, la marque partenaire Procter & Gamble pour les produits d’hygiène et de beauté. Les produits sont suggérés en première position si un utilisateur demande des recommandations pour des rasoirs, de la lessive ou encore des produits d’entretien. 

 

👉 Comment se positionner en tant que e-commerçant ? 

 

E-commerçants, préparez-vous à redéfinir le contenu de vos publicités. En moyenne, la réponse d’un assistant vocal à une recherche de la part d’un utilisateur, compte 42 mots. Ce sont donc les formats très courts qui seront privilégiés pour promouvoir votre catalogue produit sous forme de suggestion lors d’une demande de l’utilisateur.

 

Chez SteerFox, nous mettons à disposition de nos clients notre expertise humaine et notre plateforme unique dédiée à la gestion de vos campagnes SEA. Nos experts s’appuient sur la technologie pour définir le potentiel de vos produits, et pousser une partie de votre catalogue en fonction de vos objectifs commerciaux.

 

 

A propos Mahée Rodriguez